Héritiers

Héritiers
De Nasser Djemaï
Mis en scène par Nasser Djemaï
  • Théâtre national de la Colline
  • 15, rue Malte-Brun
  • 75020 Paris
  • Gambetta (l.3)
Itinéraire
Evénement plus programmé pour le moment
Achat de Tickets

Julie doit faire face à son héritage, une grande demeure bourgeoise dont l’entretien est un gouffre financier. Autour d’elle, sa mère à la retraite est sur le point de mourir, son frère Jimmy semble vivre dans un autre monde, sa tante Mireille réclame sa part de l’héritage et Franck, son mari, est volontairement tenu à l’écart.

Julie tente de relier ces mondes et glisse peu à peu vers une autre dimension. C’est sans compter avec l’Homme du lac. Il attend. Son spectre rôde autour de la famille, détient-il la clé pour échapper à ce labyrinthe ?

Sa barque est prête pour la traversée. 

L’auteur et metteur en scène Nasser Djemaï compose avec Vertiges et Héritiers une trilogie dont la première partie, Invisibles, est présentée à la MC93 – Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis du 8 au 18 janvier 2020. S’il fallait lui donner un titre, cette trilogie pourrait être celle du pourrissement. Pourrissement des déceptions et des humiliations transmises à petites doses à leurs descendants sous forme de petits riens et de murmures à peines audibles.

Note rapide
6,8/10
pour 3 notes et 1 critique
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
33%
1 critique
Note de 8 à 10
67%
1 critique
22 janv. 2020
9/10
0 0
Dans ce conte fabuleux, Nasser Djemaï nous plonge dans le monde des propriétaires terriens d’autrefois qui peu à peu s’efface et disparaît.
Une grande maison bourgeoise isolée en bordure d’un lac, près d’une forêt.
Julie, Franck son époux et ses deux jeunes enfants ont rejoint cette demeure familiale pour vivre loin de la furie et de la pollution des villes.
Mais très vite les difficultés financières apparaissent ; la remise en état et l’entretien de la bâtisse, le soutien et les besoins la famille :
Le jeune frère Jimmy fantasque, passionné de cinéma, exalté par son futur scénario, loin des réalités présentes.
« Silence, champ-contrechamp Arrêt sur image… … »
La mère Betty vieillissant et perdant un peu la tête et vivant dans son monde.
« Il faut qu’on fasse un grand banquet au bord du lac .. »
La tante Mireille, propriétaire de la demeure, voulant augmenter le loyer.
« Je veux qu’on me respecte, je ne suis pas une banque … »

Julie va tenter de faire face à l’effondrement de cette lignée tout en préservant les siens.
« Je veux que notre vie soit légère, pétillante comme les bulles de champagnes »

Mais, très vite à la réalité de l’existence se mêle le fantastique, le fantôme de « L’homme du lac » règne dans les parages……
Quels sont donc les secrets de ces murs ?
Julie va-t-elle parvenir à ses fins ?


Le texte est profond, émouvant, poétique.
La mise en scène vivante, dynamique, pétillante. Le décor chaleureux, « un vrai décor de théâtre » qui nous ravit.
Les comédiens sont de grands talents, ils nous séduisent, nous émeuvent, nous amusent et nous enchantent. Nous sommes transportés avec grand brio dans cette fable qui nous questionne sur le temps qui passe, la fin d’un monde, le devenir de la Famille, le parcours et le choix de chacun.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor