Hammerklavier, Yasmina Reza

Hammerklavier, Yasmina Reza
De Yasmina Reza
  • La Scala
  • 13, boulevard de Strasbourg
  • 75010 Paris
  • Strasbourg Saint-Denis (l.4, l.8, l.9)
Itinéraire
Billets de 15,00 à 45,00
Evénement plus programmé pour le moment
Réservation de tickets

Publié en 1997, le texte Hammerklavier, de Yasmina Reza, raconte la fascination de son père pour la célèbre sonate de Beethoven et pour la musique en général.

A mi-chemin entre le journal intime, le récit autobiographique rêverie et le portrait mélodieux, Hammerklavier a enthousiasmé la critique et les lecteurs lors de sa publication. De nombreux extraits ont été choisis par Yasmina et sept comédiennes qui, toutes, ont un lien avec elle et ses œuvres.

Ils sont proposés en « lectures-concerts ». Sept jeunes pianistes français, parmi les plus brillants de leur génération, joueront l’adagio de la « Sonate n° 29 en si bémol majeur » dite « Hammerklavier » et la « Sonate opus 27 n° 1 » de Ludwig van Beethoven, et la « Sonate en La majeur », de Franz Schubert

Avec Geoffroy Couteau et Yasmina Reza Représentations les 7 et 14 novembre à 18h30

Avec Tanguy de Williencourt et Dominique Reymond - Représentation le 8 novembre 18h30

Avec Geoffroy Couteau et Emmanuelle Devos - Représentation le 9 novembre  18h30

Avec Gaspard Dehaene et Carole Bouquet -  Représentation le 15 novembre 18h30

Avec Pierre-Yves Hodique et Nathalie Baye - Représentations le 16 novembre 18h30

Avec Bulle Ogier et Nathanaël Gouin - Représentation le 21 novembre 18H30

Avec Florian Noack et Josiane Stoleru Représentation le 22 novembre 18h30

Avec Selim Mazari et Nicole Garcia  Représentation du 23 novembre 18h30

Note rapide
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
1 critique
Note de 8 à 10
100%
1 critique
11 nov. 2018
8,5/10
7 0
Paroles et musique !

C'est finalement Nicole Garcia et Geoffroy Couteau qui étaient à l'affiche vendredi dernier.
Sur la scène de la Scala, qui vient de rouvrir ses portes.

Elle, très naturelle et presque fragile.
Pas tout à fait à l'aise, mais qu'importe.
Son beau timbre de voix nous embarque tout de suite dans ce souvenir émouvant de Yasmina Reza.
Un souvenir parfois rêvé, parfois réel, de son père. Et de sa relation, de son amour pour la musique .....en particulier pour un morceau de Beethoven.

Lui, jeune pianiste virtuose, incroyable, vivant chaque note comme si c'était la dernière !
Une révélation !

Ainsi deux harmonies qui se rencontrent, les mots et les notes, pour finalement nous offrir un moment d'un raffinement absolu.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor