Guerre, paix et bidoune

Evénement plus programmé pour le moment
Achat de Tickets

En raison de ma double culture franco-algérienne, je m’interroge constamment sur la place que j’ai, que je me donne, que je prends dans la société.

Comment la trouver ? Comment la définir ? Où est-ce que je me situe par rapport aux autres ? Ma place à l’école, dans la famille, dans la fratrie, au travail, la place des filles et celle des garçons.

Le projet est né d’une longue interview filmée de quatre heures pendant laquelle j’ai interrogé ma mère sur son histoire. Des sujets forts abordant l’Algérie française, la guerre, le rapport qu’elle entretenait avec sa fratrie ont révélé une histoire complexe, une famille divisée entre ceux qui pouvaient partir et ceux qui le ne pouvaient pas. En 66, son mari prend la décision de partir à Roubaix, eldorado qui ne ressemble en rien à ce qu’elle imaginait, ou elle rejoint le reste de sa famille. Entre bière et débauche d’un côté, marché aux légumes, plus rassurant, où ma mère retrouve sa communauté de l’autre, le choc culturel est là !

Entre un mari autoritaire et des voisins ignorants pour ne pas dire racistes, ma mère se fraye un chemin en apprenant à baisser les yeux. Sans savoir trop quoi, Elle souhaitait autre chose pour ses filles. Tous fans de la chanson française, nous avons été bercés par la chanson de Oum Kalthoum, mais aussi de Charlélie Couture et Véronique Sanson. Ma mère elle-même conservait précieusement une photo du couple idéal Sheila et Ringo! La France est entrée chez nous par la musique et ce n’est peut-être pas un hasard si je suis chanteuse aujourd’hui. Manquant de repères forts (l’école n’en a pas été un), j’ai grandi sans filet et appris la débrouillardise, avec l’impression souvent de traverser ma vie sans vraiment la vivre.

Aujourd’hui, je décide de retraverser mon histoire à travers l’écriture d’un spectacle. Il aura fallu du temps, que je décroche mon bac à 40 ans, suivi d’une licence, pour trouver la légitimité de monter sur scène et de prendre la parole.

 

Comédie Dalayrac
36 Rue Dalayrac, 75002 Paris

Note rapide
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
0 critique
Note de 8 à 10
0%
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Musique
Talent des artistes
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor