• Classique
  • Comédie Française - Salle Richelieu
  • Paris 1er

Les Fourberies de Scapin

Les Fourberies de Scapin
De Molière
Mis en scène par Denis Podalydès
  • Comédie Française - Salle Richelieu
  • 2, rue de Richelieu
  • 75001 Paris
  • Palais Royal (l.1, l.7)
Itinéraire
À l'affiche du :
15 janvier 2022 au 25 juillet 2022
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
Achat de Tickets

S'il est une maison de théâtre où l'on ne sait pas comment on doit jouer Molière, c'est bien la sienne.

Ce n'est pas une boutade, aucune ou aucun des sociétaires ou pensionnaires de la Comédie-Française n'affirmera jamais rien le concernant, la fréquentation quotidienne, hebdomadaire, mensuelle, annuelle, décennale, séculaire de son théâtre imposant avant tout la modestie.

Désigner l'art du Patron, comme on le nomme en ces murs, serait aussi vain que de choisir un juste portrait entre les centaines de dessins, peintures, gravures et bustes qui tapissent les murs des théâtres et les salles de musées. Molière aux mille visages et au mille théâtres, bien malin celle ou celui qui désignerait l'authentique. La seule autorité que nous puissions avoir, nous, en sa Maison (ou déclarée telle), c'est bien d'en dresser un portrait aussi douteux que riche, seule manière d'atteindre peut-être à un bout de vérité. Alors ne craignons pas de continuer à le pister dans toutes les directions, qu'elles soient fastueuses ou maigres, révolutionnaires ou potaches, fondées ou masquées, ciblées ou détourées.

Note rapide
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
1 critique
Note de 8 à 10
100%
1 critique
6 mai 2022
9,5/10
2
Que diable allait-il faire dans cette galère ?

Dans la grande tradition de la comédie italienne, cette farce de Molière en 3 actes est un pur régal !
Scapin, héros de cette histoire, est directement inspiré de "Scapino", célèbre valet bouffon à qui l'on doit également les célèbres Sganarelle et Mascarille.

Dans un décor somptueux figurant le port de Naples, les comédiens nous offrent une course folle, sans temps mort, sous la baguette - magique! - de Denis Podalydès.
Le talentueux metteur en scène a orchestré ce ballet tourbillonnant avec une rare virtuosité.

Au coeur de cette bouffonnade, Scapin, fourbe patenté, repris de justice, armé de sa seule malice.

Incarné par un Benjamin Lavernhe déchaîné, déployant une énergie phénoménale.
Il caracole, virevolte, monte et descend, saute, tombe, se relève, retombe, court ....Et nous régale tout le long de mimiques désopilantes et de répliques savoureuses.

A ses côtés, le célèbre Géronte, alias Didier Sandre, qui lui aussi force l'admiration en se démenant comme un beau diable du haut de ses 75 ans !

Quand au reste de la troupe, ils cabriolent avec une vigueur réjouissante et un talent fou.
Enfin, la formidable scénographie d'Eric Ruf et les costumes superbes de Christian Lacroix complètent cette parfaite réussite.

Et quand au bout de 2h effrénées le rideau tombe et les comédiens se taisent, c'est au tour du public de se déchaîner et de rendre hommage à cette performance !
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor