Expo Jean Vendome

À l'affiche du :
19 mai 2021 au 28 août 2021
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
Achat de Tickets

L’École des Arts Joailliers met en lumière l’univers de ce créateur aventureux, qui en véritable artiste s’est appliqué à créer son monde. Réfractaire aux modes, il a créé un style précurseur, très personnel, celui d’un bijou de caractère, mais visuellement équilibré car proportionné au nombre d’or.

Simple et sophistiqué à la fois, puissant et délié, baroque et design, construit et déconstruit, un bijou de Jean Vendome, n’est jamais rationnel, il est émotionnel. Pour le mériter, il faut le comprendre et l’aimer car c’est lui qui choisit celui capable de l’emporter.

Les collections privées présentées mettront en exergue l’aspect visionnaire de sa création. Cent trente bijoux environ seront exposés, et tout particulièrement le merveilleux collier d’Aléna Caillois.

Des oeuvres issues de collections publiques, notamment celles du Musée des Arts Décoratifs, viendront également compléter cette rétrospective, ainsi que l’épée de l’académicien Roger Caillois, exceptionnellement prêtée par le Musée des Confluences de Lyon.

 

31 rue Danielle Casanova

75001 Paris 

Note rapide
7,5/10
pour 1 note et 1 critique
0 critique
Note de 1 à 3
0%
1 critique
Note de 4 à 7
100%
0 critique
Note de 8 à 10
0%
1 critique
25 mai 2021
7,5/10
2
Jean Vendome avait coutume de dire : "la vie est faite de rencontres".

Le concernant c’est on ne peut plus vrai. Il y a d’abord cette rencontre avec Dina Level à l’Institut national de Gemmologie qui le conforte dans son gout pour la beauté naturelle des pierres. Il y a cet échange avec un huissier qui lui donne l’astuce pour s’appeler Vendome (sans le ^) sans risquer de poursuites judiciaires alors qu’il s’appelle encore Ohan Tuhdarian. Il y a Jean Cocteau qui entre dans sa boutique vers 1950 qui lui demande de lui créer un bijou à partir d’une pépite en or. Il y a aussi René Lalique ‘celui dont il voulait se rapprocher le plus pour avancer’, Paul-Emile Victor qui lui parle de ses voyages dans le Grand Nord et qui sera à l’origine de la collection Boréal, Roger Caillois qui deviendra plus qu’un ami et dont il forgera l’épée d’Académicien.

Il conçoit ses bijoux de A à Z, de la maquette jusqu’aux finitions, il sait tout faire. Il tourne ainsi le dos au monde industriel et revendique son appartenance au monde artistique. Il considère le bijou comme une œuvre d’art et étudie sans relâche la lumière, l’architecture et le mouvement qui sont autant de sources d’inspiration. C’est ainsi qu’il révolutionne l’univers joaillier en 1956 avec la bague Tour : section carrée non fermée avec des pierres en sertis clos qui n’était plus à la mode depuis un bon moment.

Il marie avec bonheur le minéral et le métal et ne s’interdit aucune limite comme pour créer la bague S en 1967 : cette bague dans les courbes du S sont faites d’angles droits et qui accueille une pierre unique comme un grenat ou une citrine.

Considéré comme le pionner du bijou contemporain, il fait son entrée au Larousse en 1972 avec mention de sa bague Vème Avenue.

Exposition gratuite, sur rendez-vous auprès de l’Ecole des Arts Joailliers jusqu’au 28 aout 2021.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Oeuvres
Emotions
Intérêt intellectuel
Compréhensibilité
Mise en exposition