Europa

Evénement plus programmé pour le moment
Réservation de tickets

Sous forme d’incantation, un poète et un aède font parler « les brûleurs ».

On découvre alors Nadir et Jamel, 14 et 12 ans, regardant les bateaux quitter le port d’Alger, rêvant d’Occident.

 

Note rapide
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
1 critique
Note de 8 à 10
100%
1 critique
Il y a 13 heures
9/10
0 0
Magnifique texte d’Aziz Chouaki mis en scène et interprété avec grand talent par Hovnatan Avédikian accompagné par Vasken Solakian et ses magnifiques mélodies. 

Dans la baie d’Alger, à l’écart derrière les rochers, Nadir et Djamel deux jeunes adolescents  rêvent de l’Europe  en regardant partir les bateaux. L’Europe où le monde est meilleur, où l’avenir est possible…

*Là-bas, l’air est propre, nickel, comme dans les pubs, pas comme notre merde ici…

Pour ce faire, ils ont séché les cours de physique  de Mr Bouras

*On n’est pas mieux ici ? Hein , au lieu des robinets qui fuient. En plus y a jamais d’eau en Algérie.

Nadir et Djamel nous content leur non-avenir dans leur pays et leurs rêves d’aventures  vers l’Occident.

C‘est tendre, plein d’humour et de vérités.

*Gamberger, c’est ça qu’il faut, trouver l’astuce… et salut madame l’Europe je m’excuse de vous déranger….

La nuit tombe, les harragas vont embarquer dans un bateau de fortune l’Esperanza.

Nous allons accompagner dans ce périple, tous ces hommes pleins d’espoir.

Kader, Nadir, un handicapé, un ingénieur, Socrate poète- aveugle

*R :Enfin on voit la côte

 K :C’est le plus beau jour de ma vie

 I :Ouf, adieu muchacho de pays de merde.

Tous sont joyeux mais le garde-côte pointe son nez… Nous suivons avec émois leur expédition sur ce radeau de l’espoir, rejoindront-ils Lampedusa en Italie ?


Hovnatan Avédikian avec un fabuleux talent, une gestuelle époustouflante va interpréter tous ces harragas, ces brûleurs (tous ces hommes sans papiers, ces clandestins qui fuient la misère de leur pays).

C’est drolatique et déchirant à la fois. Cela nous fait rire et nous transperce le cœur.

La mise en scène est vive et dynamique. La musique de Vasken Solakian accompagné de son luth nous ravit, nous émeut et fait corps avec ce magnifique texte  qui est d’une profonde humanité.

Nous sommes touchés en plein cœur, c’est beau, poétique.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor