Elise ou la vraie vie

Elise ou la vraie vie
  • Manufacture des Abbesses
  • 7, rue Véron
  • 75018 Paris
  • Blanche (l.2)
Itinéraire
Billets de 14,00 à 40,00
Evénement plus programmé pour le moment
Réservation de tickets

Dans l'entrepôt d'un supermarché, une employée s'endort après avoir tourné la dernière page du roman Elise ou la vraie vie. Comme une apparition, Elise surgit, alors, et raconte la période qui va bouleverser sa vie entre 1957 et 1958, en pleine guerre d'Algérie.

La jeune provinciale revit son arrivée à la capitale, le travail à la chaîne, la condition des femmes prolétaires, le racisme ambiant, son rapport à l'engagement, l'amour avec un ouvrier algérien.

 

Note rapide
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
1 critique
Note de 8 à 10
100%
1 critique
9/10
61 0
Une saisissante cantate théâtrale sur la découverte de la vraie vie d’une jeune provinciale montée à Paris. C’est doux et brutal, c’est prenant et irritant. Eva Castro apporte par son adaptation, sa mise en scène et son jeu, une dimension artistique bouleversante. Elle joue avec grâce, danse et mime avec légèreté pour nous emporter plus facilement dans les profondeurs du récit et nous ouvrir des pistes de réflexion.

Claire Etcherelli est l’auteure du roman homonyme publié en 1967 dont le spectacle est tiré et dont Michel Drach fera un film en 1970 couronné de scandale dans une époque trop proche de la guerre d'Algérie, où la majorité des français cherche à enfouir ce souvenir plutôt que de s'y confronter.

L’histoire d’Elise, de son frère Lucien, d’Areski son premier amour, dénonce les souffrances du prolétariat ouvrier, montre les humiliations et les horreurs de la xénophobie notamment en cette période de la guerre d’Algérie. Ces thèmes majeurs, avec la découverte de l’amour, sont mis en vie et magnifiquement incarnée par Eva Castro, admirable comédienne.

Son adaptation précise et sans concession du roman nous offre un théâtre militant qui revendique délibérément le droit de savoir, le combat des non-dits et le devoir de ne pas oublier. D’ailleurs, après les saluts, Eva Castro reste avec le public et propose d’engager une discussion avec ceux qui le désirent.

Le roman est dignement servi par ce spectacle nécessaire, limpide et agréable, dont on sort des pensées plein la tête. Superbe temps de théâtre à voir et à partager !
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor