Elisabeth Bam

Elisabeth Bam
  • Théâtre de l'Épée de Bois
  • route du Champ-de-Manœuvre
  • 75012 Paris
Itinéraire
Billets à 22,00
Evénement plus programmé pour le moment
Achat de Tickets

Poésie et théâtre ont un fond commun, une même origine peut-être : un appel à susciter une présence qui fait venir à nous le monde, nous le fait apparaître comme à la lumière d’une petite lampe, ou déployé à partir d’une vibration première, comme ce son de cloche que l’on entend précisément dans le nom : Bam.

Pour aborder Elisabeth Bam, les acteurs doivent se délester de toute volonté interprétative pour se laisser conduire et envahir par les forces qui, communiquées par la pièce, gravitent sur le plateau : rythmes, pulsations, variations d’intensité, brusques ruptures de ton…

 

Note rapide
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
1 critique
Note de 8 à 10
100%
1 critique
3 avr. 2019
9/10
1 0
Poétique, extravagant, dynamique.
Mais qui est donc Elisabeth Bam ?
Que se passe-t-il aujourd’hui, de quoi l’accuse-t-on ?
Qui sont ses policiers extravagants et surprenants ?

Quel grand plaisir de partir en compagnie de ses fabuleux comédiens dans cette aventure. Nous sommes étonnés, interloqués, émerveillés, happés par cette histoire extravagante et pleine de poésie sous laquelle se cache l’absurdité du monde stalinien.
C’est vivant, dynamique.
Les tableaux se succèdent, tous plus surprenants les uns que les autres.
Nous sommes dans un rêve, on voyage dans l’imaginaire. C’est fabuleux, comique, inquiétant, burlesque, tragique, intrigant … Ça joue, ça bouge, ça chante, ça vit. Quelle histoire !

Camille Thomas est une extraordinaire Elisabeth Bam, quel talent ! Elle nous émeut, nous captive.
Marc Buard imposant Piotr Nikolaïevich nous séduit et nous émotionne, son ton posé et profond rempli l’espace.
La voix magnifique de Bielka, la Méré, nous régale de chants russes.
N’oublions pas Basile Bernard de Bodt, Ivan Ivanovitch, qui nous éblouit et nous étonne par sa gestuelle fantastique.
Guy Cambreleng, le père, tout aussi talentueux.
Jacques Allwrght nous ravit au son de sa clarinette.

La mise en scène de Claude Merlin, performante et créative nous transporte dans ce monde singulier et poétique.

Daniil Harm 1905-1942 poète et prosateur Russe considéré comme un précurseur de l’absurde. En 1927, il participe à la création d’un courant littéraire et philosophique du modernisme russe OBERIOU (société pour l’art réel) qui sera interdit par le gouvernement Stalinien. Daniil Harm sera au cours de son existence, il fut emprisonné, exilé puis interné en asile psychiatrique où il mourut. Son œuvre sortie de l’ombre dans les années 60. Aujourd’hui reconnu comme un des écrivains russes les plus importants du vingtième siècle.

Courez découvrir ou redécouvrir Elisabeth Bam interprété par cette troupe de fabuleux comédiens, un souffle de poésie vous submergera.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor