• Classique
  • Comédie Saint-Michel
  • Paris 5ème

Cyrano de bergerac (Comédie St Michel)

Cyrano de bergerac (Comédie St Michel)
  • Comédie Saint-Michel
  • 95, boulevard Saint-Michel
  • 75005 Paris
  • Cluny-la Sorbonne (l.10)
Itinéraire
Billets de 13,00 à 38,00
Evénement plus programmé pour le moment
Réservation de tickets

Un Cyrano clownesque, pourquoi pas ? Ce spectacle situe l'action du chef d'oeuvre d'Edmond Rostand dans l'univers des clowns.

Car si l'on y regarde de plus près, Cyrano n'est-il pas l'archétype du clown ? Tout y est : la sincérité exacerbée, le ridicule, le sentiment d'échec, sans parler du fameux nez autour duquel le personnage se cristallise.

Si l'on retrouve toutes les scènes que l'on attend avec impatience, celles-ci sont éclairées à travers le prisme du burlesque. Chaque personnage est un clown au nez blanc. Tous sont ainsi égaux niveau nasal, si ce n'est que le nez de Cyrano est... rouge. Et sa différence prend une dimension nouvelle.

 

Note rapide
9/10
pour 1 note et 1 critique
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
1 critique
Note de 8 à 10
100%
1 critique
1 avr. 2017
9/10
11 0
Cyrano de Bergerac joué par 6 clowns, c’est un pari, un pari superbement réussi de la compagnie Parpadou qui le donne à la Comédie Saint Michel, je suis sorti scotché et ému. Ils ont osé ce parti pris, osez aller les applaudir, ils méritent un triple bravo.

Six comédiens maquillés comme des clowns, dont un accordéoniste, un tulle en fond de scène, pour jouer une pièce connue de tous, vue et revue, j’y allais dubitatif, je l’avoue. La dernière fois que je l’avais vue, c’était au Théâtre St Martin, avec Philippe Toretton, je n’avais pas été convaincu.

J’ai été séduit, convaincu, par le parti pris et la mise en scène de Damien Luce (dans la pièce, le duc de Guiche). Oui, Cyrano est une pièce qui joue sur les ressorts de l’empathie, des sentiments. Oui c’est une pièce qui, aussi, fait rire. Oui le clown, qui exprime ses sentiments, les partage avec la salle, a toute sa place dans la pièce. Oui, le clown peut jouer avec la salle.

Si je vais aussi souvent au théâtre (je ne parle pas de toutes les pièces que je vois, seulement de celles que j’ai aimées, ou de celles que je n’ai pas aimées mais que vous risquez d’aller voir), c’est pour vivre des moments comme celui que j’ai vécu devant ce Cyrano, pour être surpris comme je me suis laissé surprendre par ce Cyrano.

J’ai bien retrouvé les grands moments, les grandes tirades de la pièce. Ressenti la tirade des nez (la troupe fait monter un enfant sur scène, qui la vit avec eux) comme jamais, dans l’empathie de chaque adjectif. Retrouvé mes yeux humides à la fin de la pièce, quand Christian mourait, quand la lumière baissait sur Cyrano mourant, quand Roxane réalisait, et finalement… Panache.

« Rêver, rire, passer, être seul, être libre… », quand est arrivé le moment de la Rôtisserie des Poètes, celui qui parle tant à mon âme, j’ai vibré, savouré chaque mot de Cyrano, ressenti chaque instant de cette règle de vie.

C’est original, innovant, inventif, séduisant. Troublant, aussi, de redécouvrir d’une telle façon un classique que je croyais connu. Clivant, certainement, certains esprits chagrins jugeront qu’on ne peut aborder la pièce ainsi, que voulez-vous, tout le monde n’a pas l’esprit des Cadets de Gascogne.

Bravo pour avoir osé le parti pris. Bravo pour l’avoir réussi. Bravo, et merci. Pour nous avoir bouleversé, touchés, émus.

Baroudeur et Fléchette m’avaient accompagné, ils sont rentrés dans la pièce, l’ont ressentie sans tomber dans un pathos inutile, ils sont ressortis les yeux pleins d’étoile, Baroudeur était Cyrano, Fléchette hésitait à se sentir Roxane.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor