C’est signé

C’est signé
  • International Visual Theatre IVT
  • 7 cité Chaptal
  • 75009 Paris
  • Blanche (l.2)
Itinéraire
Evénement plus programmé pour le moment
Achat de Tickets

Deux danseurs, deux comédiens et un musicien ont réussi une audition pour répondre à une commande de spectacle. À la signature du contrat, ils découvrent le sujet qui leur sera imposé : La Renaissance. 

Après de nombreux voyages à travers le monde, Barbara Boichot a approfondi les questions du langage, celui qui passe par le regard, par les sensations.

Ouvrir généreusement son monde intérieur pour comprendre et se faire comprendre.  Ses réflexions sur la communication se transposent sur la scène où la musique, la danse et le théâtre viennent parler à tout prix.

Pour ce spectacle, son approche du bilinguisme LSF et français est traitée avec finesse et humour. Grâce à elle, on découvre une communication juste, réaliste, où la sensibilité jaillit de chaque geste. 

Note rapide
8/10
pour 2 notes et 2 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
1 critique
Note de 4 à 7
50%
1 critique
Note de 8 à 10
50%
Toutes les critiques
7 avr. 2019
8/10
0 0
Ensemble, ils doivent créer un spectacle ayant pour thématique la Renaissance.

C'est le moment de faire un brainstorming et de partager toutes les idées qu'ils ont sur cette époque. Une belle occasion pour mélanger les langues et montrer la richesse de chacune. Des échanges pleins de poésie, de folie et d'humour où les gestes vont devenir récit et danse.

Histoire de leur vie, des rapports humains se mélangent à l'Histoire de France et ces aprioris. Rois qui couchent à droite à gauche, robes imposantes, saignées... tout y passe. Mais aussi le fait de jour avec le mot renaissance avec le fait que l'on puisse changer. Ils ont trouvé un point d'accord avec une danse de salon imaginaire qu'ils réalisent avec douceur et sourire. Un musicien qui parle croate, français et langue des signes les accompagnent avec un brin d'impertinence et malice. Rien n'ai laissé au hasard. Même cette référence à Joachim du Bellay avec un extrait d'un de ces poèmes magnifiquement interprété en une langue des signes dans un registre moins expansif que précédemment utilisé. Un moment intime avec le spectateur qui s'intègre à merveille dans l'histoire et à la thématique. A force de se regarder, de s'écouter, ils créent quelque chose.

Une forme prend naissance comme symbole d'une symbiose possible qui dépasse toutes les frontières que l'on peut s'imaginer.
5 avr. 2019
7,5/10
2 0
« C’est signé ! » un spectacle sur la difficulté de communiquer, écrit et mis en scène par Barbara Boichot au théâtre IVT.

Une troupe composée de deux comédiens, deux danseurs et un musicien ont réussi une audition et découvrent stupéfaits, le jour de leur rencontre, qu’on leur demande de préparer un spectacle sur le thème de « La Renaissance ».

La Renaissance, un sujet vague s’il en est.
Renaissance, on pense tout de suite à celle du XVIe siècle sous François 1er ?
Mais il peut y avoir aussi la renaissance d’un amour, la renaissance d’une vie, la renaissance d’un sentiment, la renaissance d’une activité, la renaissance dans beaucoup de domaines qui donneront l’occasion à l’auteur d’explorer celui de la communication entre les hommes, les femmes, les sourds, les entendants : autant de particularités qui ont leurs spécificités.

Pour communiquer, il faut d’abord écouter l’autre. Le langage du corps au-delà de la parole est aussi important pour se faire comprendre, quand par exemple le musicien parle croate.
Les sentiments aussi ont leur importance ; savoir les transmettre, se faire comprendre par un signe, un regard, est tout aussi essentiel qu’un mot.
Une deuxième lecture de ce spectacle voulue par l’auteure qui souligne ces difficultés de communication : la musique et la danse sont aussi des vecteurs d’échanges.

Les comédiens mêlés aux danseurs et au musicien vont apprendre à se regarder, s’écouter, à travailler ensemble, en rythme, afin d’élaborer un spectacle où l’expression corporelle prendra toute sa dimension.
Une unité qu’il n’est pas si facile que cela d’acquérir, quand chacun y va de son vécu, son humeur, son expérience.
Nous assisterons aux répétitions, à la recherche d’éléments qui pourront s’intégrer dans cette démarche, pour aboutir pour la première représentation à une chorégraphie où le mot « Renaissance » aura toute sa place avec les très beaux costumes qu’ils découvriront dans un coffre…
Le musicien accompagné de son bouzouki donnera le « la » à cette création et de sa voix colorée, il nous emportera dans son monde imaginaire.
Baignés dans une lumière aux reflets changeants, ils évolueront sur un espace scénique marquant leur espace vital et donneront libre cours à leur fantaisie.

Un spectacle trilingue, tout public, voulu par Barbara Boichot qui s’est entourée du musicien Goran Jurésic, de la comédienne en langue des signes et danseuse Thumette Léon, du comédien en langue des signes Bachir Saïfi et du comédien danseur Yoann Lebroc.

Une belle troupe motivée par le projet de mêler la langue des signes à la parole et à la danse pour nous faire comprendre toute la signification, la portée du mot « communiquer ».
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor