Brasseur et les enfants du Paradis

Brasseur et les enfants du Paradis
De Daniel Colas
Mis en scène par Daniel Colas
Avec Alexandre Brasseur
  • Alexandre Brasseur
  • Cléo Sénia
  • Théâtre du Petit Saint Martin
  • 17, rue René Boulanger
  • 75010 Paris
  • République (l.3, l.5, l.8, l.9, l.11)
Itinéraire
Billets à 33,00
Evénement plus programmé pour le moment

France, Hiver 1943. Malgré les contrôles et la dangerosité ambiante, un quatuor magique un peu bohème va se terrer, à deux doigts des réseaux clandestins.

Caché en Provence, co-habitent Prévert, Carné, Trauner et Kosma, la trentaine éclatante. Quatre amis, quatre artistes, quatre génies. Auteur anti-militariste, réalisateur homosexuel, décorateur et compositeur juifs, ils se retrouvent dans la tourmente des verts de gris, des collabos et des résistants. Généreux et heureux malgré le malheur, ils veulent se battre avec leurs armes.

Les mots, les images, la beauté, la musique. Leur devise est de regagner par l'esprit ce qui avait été perdu par les armes. Ensemble, dans le plus grand secret, entourés de leurs femmes et de quelques amis, ils vont écrire, rêver, dessiner et composer en six mois, Les enfants du paradis. Ensemble, ils vont collaborer dans la clandestinité, pour faire souffler le vent de la liberté sur les cendres d'une France décharnée.

 

Une histoire humaine, pétrie de joies, de craintes et d'amitié, sur la genèse d'une œuvre majeure, au milieu des menaces quotidiennes de la guerre qui assaille le pays. Alexandre Brasseur, à travers la parole de son grand-père, Pierre, nous fait revivre l’histoire extraordinaire et pourtant vraie, de ce monument du cinéma français.

 

Note rapide
7/10
pour 3 notes et 3 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
3 critiques
Note de 4 à 7
100%
0 critique
Note de 8 à 10
0%
Toutes les critiques
28 oct. 2016
7/10
41 0
Assez proche de l'exposition proposée il y a quelques années à la Cinémathèque Française, sur les Enfants du Paradis, le spectacle donne une nouvelle manière d'aborder la préparation du film et le tournage.

Alexandre Brasseur interprète avec brio son grand-père ; mais aussi Carné, Prévert...
Il sait occuper l'espace et matérialiser les personnages.

Ce seul en scène aurait mérité peut être d'être un peu plus complet au niveau de la mise en scène et plus riche au niveau des anecdotes. Mais c'est une belle expérience, qui donne à voir sur scène la construction d'un film qui voulait rendre hommage au théâtre.
28 sept. 2016
7/10
32 0
Alexandre petit-fils, joue le rôle de son grand-père Pierre, une aubaine pour un psychanaliste !

En effet, se lover dans la peau d'un des plus grands comédiens de l'après-guerre, et qui plus est son grand-père.
Le sujet en est l'écriture de ce monument du cinéma "les enfants du paradis" de Carné, belle histoire d'amour entre le théâtre et le cinéma. Ecrit pendant l'occupation et sorti à la Libération, sans la présence d'Arletty, enfermée pour "collaboration". Quelques anecdotes savoureuses permettent à Alexandre Brasseur de jouer sur tous les plans et de se glisser dans la peau des acteurs qui entouraient Pierre.

Une heure à savourer avec le petit dernier de cette dynastie.
17 sept. 2016
7/10
21 0
L'intention, le projet, l'idée de départ sont louables. L'énergie qu'il a fallu déployer est sans doute de la même veine que celle qui régnait sur le plateau de tournage des Enfants du Paradis. Ce projet, cette idée, cette énergie sont celles d'un seul homme au départ. Alexandre Brasseur, fils de son père mais surtout, en l'occurence, petit-fils de son grand-père, l'illustre Pierre Brasseur. Alias Frédérick Lemaitre des Enfants du Paradis - ce chef-d'oeuvre du cinéma français dédié à la mémoire du théâtre.
Alexandre Brasseur endosse le costume de son "papi" pour nous raconter la formidable et tragique épopée de ce tournage maudit.
Son propos n'est pas de revenir sur le scénario, mais de nous montrer à quel point ce film devenu culte fut semé d'embûches et faillit être plusieurs fois abandonné.

Projet louable et alléchant donc, que Daniel Colas a accepté de rejoindre en écrivant pour Alexandre un texte sur mesure, puis en le mettant en scène.
Il a une belle présence Alexandre, il ne se ménage pas Alexandre, il est robuste, infatigable, invulnérable. Il est tour à tour Prévert, Carné, Barrault, Herrand, Arlettie... Sans doute assiste-t-on a ce que l'on appelle une "performance d'acteur".
Alors pourquoi si peu d'émotions au final ? Hormis quelques scènes dans lesquelles le petit-fils fait revivre le grand-père et nous fait immédiatement voyager dans le film. Un film qu'on a brutalement et farouchement envie de revoir...

Le spectacle aura au moins servi à cela : se souvenir que les Enfants du Paradis fut un acte de résistance qui résonne de façon bien particulière aujourd'hui...
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor