Andando Lorca 1936

Andando Lorca 1936
De Federico Garcia Lorca
Avec Audrey Bonnet
  • Audrey Bonnet
  • Théâtre des Bouffes du Nord
  • 37 bis, boulevard de la Chapelle
  • 75010 Paris
Itinéraire
Billets de 18,00 à 32,00
Evénement plus programmé pour le moment
Achat de Tickets

Grenade, 25 Juillet 1936, Bernarda Alba vient de mourir, ses filles vont commencer à vivre !

Méchante et autoritaire, veuve et mère de plusieurs filles, Bernarda tient son foyer et sa famille en véritable dictateur. Sa maison est une prison où elle garde ses filles enfermées depuis déjà plusieurs années.
Mais Bernarda vient de mourir.
Ses filles vont faire tomber les murs de cette maison et se libérer.
Le temps d’enterrer leur mère, elles vont pouvoir goûter à la liberté, rêver d’un avenir meilleur, se choisir un chemin, un destin, vivre leur vie.
Dehors, les bruits de la guerre civile commencent à se faire entendre. Ils vont bousculer les espoirs et les rêves de cette fratrie de femmes.
Il va falloir aussi choisir son camp. Résister, fuir ou collaborer.
Les filles de Bernarda récupèrent leur liberté au moment où l’Espagne est en train de perdre la sienne.

Note rapide
0 critique
Note de 1 à 3
0%
0 critique
Note de 4 à 7
0%
1 critique
Note de 8 à 10
100%
1 critique
11 févr. 2022
10/10
2
Poétique, Magnifique, Émouvant.

Daniel San Pedro crée un spectacle théatro-musical autour de la poésie de Federico Garcia Lorca sur la musique de Pascal Sangla respectant le fait que Federico Garcia Lorca avait une passion pour la musique populaire de flamenco et de gospel.

Daniel San Pedro s’inspire avec grand talent de « La trilogie rurale » écrite entre 1932 et 1936 dénonçant la condition féminine en Espagne

Dans la pénombre du plateau éclairé en son fond par un bouquet de bougies, au milieu des essences d’encens, nous assistons à la veillée funéraire de Bernada.

La musique et les chœurs s’élèvent, c’est magique.

Six comédiennes ou chanteuses mais toutes finalement comédiennes-chanteuses talentueuses Aymeline Alix, Audrey Bonnet, Camélia Jordana, Estelle Meyer, Johanna Nizard, Liv Heym entourent le cercueil de Bernada.

Ces jeunes filles sont partagées entre la peine de la disparition de leur mère et le bonheur d’être enfin libérées de l’autorité matriarcale.

Un immense rideau en dentelle noir orné d’immenses fleurs tel une broderie limitant l’intérieur de la maison se lève, la porte de la liberté est ouverte …

Mais au loin la guerre civile approche, nous sommes au printemps 1936…Année de l’assassinat du poète.
Photo_jeanlouisfernandez

A travers les merveilleux poèmes de la « Trilogie rurale » de Federico Garcia Lorca qui dénonce le sort des femmes villageoises soumises, les « comédiennes-chanteuses » nous content leur craintes, leurs angoisses, leurs espoirs et leurs projets.



Les musiciens Liv Heym Violon (solo improvisé) , Pascal Sangla, Donia Berriri Piano (en alternance) , M’hamed el Menjra Guitare, luth (solo improvisé), percussions, contrebasse nous réjouissent.

La création musicale de Pascal Sangla intensifie les émotions et rythme avec finesse et dynamisme les différents tableaux.

Aymeline Alix, Audrey Bonnet, Johanna Nizard comédiennes, Camélia Jordana, Estelle Meyer chanteuses, Liv Heym musicienne, harmonisent avec brio leurs talents pour nous émouvoir et nous chavirer.

Leurs chants puissants et leurs poèmes poignants viennent nous frapper de plein cœur.

Magnifique et exceptionnel moment théâtral.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor