Signaler un abus pour la critique :

20 sept. 2018
9/10
20 0
Pour bien commencer cette rentrée théâtrale, j'ai décidé de me rendre au Théâtre de la Contrescarpe pour la pièce Fragments de Femmes, que j'avais déjà pu voir lors de la dernière représentation estivale en juillet, et que j'avais tout simplement adoré. Aussi, je profite de cette reprise pour écrire quelques mots au sujet de cette pièce, espérant vous donner l'envie d'aller découvrir à votre tour cette pépite théâtrale.

Sur scène, 3 comédiennes, mais aussi quelques cubes lumineux, et des paires de chaussures... et surtout, 25 tableaux s'enchaînant, en solo, en duo ou en trio, mettant en scène des portraits et points de vue de femmes sensibles, fortes, battantes et courageuses, des moments de vie tantôt drôles tantôt touchants - ou même les deux à la fois.

Tout au long du spectacle, ce sont des femmes anonymes qui défilent et nous parlent de leurs rêves, de leurs envies, de leurs doutes, de leurs amours, de leurs bonheurs mais aussi de leurs peines... dans des situations auxquelles on s'identifie très souvent, des récits sincères et vrais qui nous captivent, et cela avec une écriture intelligente, touchante, tendre, poétique, et dans une mise en scène astucieuse où, dans le public, on se sent concernés et pris dans ces confessions de femmes comme si l'on était leur psy, notamment grâce aux diverses interactions.

Un coup de cœur pour la pièce Fragments de Femmes, écrite par Fabien Le Mouël. Pour prolonger l'instant, le texte de la pièce est également en vente à la sortie. Pour ma part, je me le suis procuré avec plaisir, et notamment pour pouvoir relire certains passages qui me parlaient beaucoup. Mais le mieux est encore de voir le spectacle en live sur scène : alors, n'hésitez pas, et profiter des offres de spectacles dans les salles parisiennes intimistes qui valent vraiment le détour.