Critiques pour l'événement Vincent Dedienne, S'il se passe quelque chose
1 janv. 2018
4/10
45 0
Un spectacle décevant : on rit peu voire pas du tout. La construction du spectacle prend le pas sur l'émotion. On dirait que Vincent Dedienne fait ce spectacle pour lui même ou pour rire en milieu fermé. La première partie assurée par ses co écrivaines est nulle : on se croirait a l'école de théâtre : je vous montre ce que je sais faire mais le fil conducteur n'a que peu d'intérêt.
Ne jamais oublier que le public veut bien réfléchir à condition d'être embarqué intellectuellement et émotionnellement. Vincent doit reprendre le pouvoir sur l'écriture et ne plus hésiter à se mettre vraiment nu mais pas que ...
J'attends avec impatience la revanche de l'émotion et de la sincérité versus la construction qui fait genre.
7,5/10
74 0
Est-ce un one-man show ? Est-ce du stand-up ? Le spectacle de Vincent Dedienne est inclassable. Comment définir un seul en scène où le comédien s'habille pour mieux se mettre à nu ? Pendant un peu plus d'une heure l'humoriste iconoclaste, qui chaque dimanche livrait une bio interdite dans Le Supplément sur Canal+ et chaque jeudi sa chronique sur France Inter, va nous raconter son parcours tout en l'émaillant de sketchs. On croise ses parents. On découvre le jeune Vincent déjà débordant de talent dans son premier show à 14 ans. On joue à un Qui est-ce géant.On apprend l'origine de sa vocation.

Son humour décalé nous emmène parfois sur des chemins biscornus pour mieux nous ramener au point de départ. Un mélange des genres qui peut parfois surprendre voire dérouter le spectateur. Mais il émane de Vincent DEDIENNE une tendresse, une simplicité, une générosité qui font oublier les quelques baisses de régime au cours du spectacle et qui font que, indiscutablement, il se passe quelque chose.

On ressort du spectacle avec le sourire, le sentiment d'avoir fait une rencontre, d'avoir partagé un moment intime dans la bonne humeur, une de ses soirées où l'on n'a pas envie de se quitter.

Un premier spectacle fin, intelligent, qui permet d'en savoir plus sur celui qui a éclaté sur les médias depuis 2 ans, après une formation classique, et que j'avais eu le plaisir de découvrir en tant que comédien en janvier 2014 dans Je marche dans la nuit par un chemin mauvais, une pièce sur le mal-être de l'adolescence dans laquelle éclatait toute sa sensibilité.
Un spectacle original qui réconcilie théâtre et one-man show. Une personnalité terriblement attachante. Un humour décalé. Un autoportrait empreint de tendresse. Un très bon moment.
15 sept. 2016
5/10
66 0
C'est incontestable, Vincent Dedienne est un humoriste talentueux et ses chroniques sur Canal+, France Inter et désormais TMC sont réussites aussi bien pour leurs drôlerie que leurs finesses.
Seulement je n'ai pas vraiment été convaincu par ce spectacle joué la saison dernière au café de la danse (peut être s'est-il bonifié avec le temps ?). Certains sketchs m'ont clairement ennuyé, l'arrivée de l'acteur nu n'apporte pas grand chose et les rires n'ont été que trop peu nombreux.
J'attends cependant que Vincent se remette au travail pour nous proposer un second spectacle plus abouti.

- Seul en Scène vu au café de la danse -
22 avr. 2016
6/10
223 0
Inégal.

J’apprécie beaucoup la bio de Vincent Dedienne dans l’émission le supplément de canal+. Si il peut exceller sur une chronique de quelques minutes, il ne parvient pas à être aussi bon sur un spectacle entier.

En effet, son spectacle est très très inégal. Il y a un vrai problème de rythme à mon avis. J'ai pu vraiment apprécier certains moments mais on s'ennuie aussi à d'autres.

S'il se passe quelque chose, ça peut être très bien. Le problème est que parfois il ne se passe pas grand chose...
5 avr. 2016
7/10
216 0
Vincent Dedienne nous présente ici un OTNI (objet théâtral non identifié). A mi-chemin entre one-man show et seul-en-scène théâtral, le spectacle oscille entre récit autobiographique et sketchs où sont convoqués différents personnages. Un mélange des genres intéressant, déroutant pour le spectateur, trouble dont le comédien s’amuse avec beaucoup d’esprit.

Tandis que Dedienne nous conte sa propre histoire, on se délecte de sa verve, de son phrasé, de ses bons mots, de sa poésie absurde. Il évoque tour à tour son adolescence à Mâcon, son adoption… C’est drôle et touchant.

Ce récit est entrecoupé de sketchs bien interprétés (le vendeur du magasin de jouet est savoureux!) mais qui nous laissent un peu sur notre faim ou ont un goût de déjà-vu (celui du Pôle Emploi, notamment).

Mais Vincent Dedienne a indéniablement beaucoup talent, tant pour l’interprétation que pour l’écriture. Il est une belle promesse dans le panorama des humoristes d’aujourd’hui (et de demain!).
5 avr. 2016
9/10
144 0
J'aime beaucoup Vincent Dedienne, à la radio et à la télé.

Je craignais d'être déçue, à la lecture des critiques AuBalcon. Pas du tout. J'ai été ravie. Je suis sortie de la salle avec un soupir d'aise, comme après une belle pause au soleil, et le sourire aux lèvres. Le spectacle est un peu foutraque, il passe du rire à l'émotion sans cesse, avec des transitions plus ou moins convaincantes mais ce n'est pas désagréable. Vincent Dedienne est drôle et a l’œil qui frise quand il plaisante. Il a le plaisir communicatif. Je l'ai également trouvé convainquant dans les moments plus sérieux.

Le texte en lui-même ne rentrera probablement pas dans l'histoire mais peu importe finalement. Ce qui compte ici c'est le charme qui s'est dégagé de cette soirée et qui me semble avoir été partagé dans la salle.
3 nov. 2015
10/10
167 0
Difficile de décrire ce moment passé avec Vincent Dedienne quand on sort de son spectacle, on ne sait pas vraiment dans quelle catégorie le ranger mais quelle importance... Une chose est sûre, on est conquis et on a envie de revenir ! Une sorte d'autoportrait pour le moins surprenant dans lequel viennent s'inviter des personnages plus qu'hilarants. Vraiment hâte de revenir, un pur moment, merci Vincent !
29 oct. 2015
9/10
149 0
Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il s'est bien passé quelque chose !

Vincent Dedienne signe un spectacle autobiographique qui a du cachet. Il se balade nu mais en toute délicatesse. Il raconte son enfance avec émotion et finesse, évoque son homosexualite tout en légèreté, nous fait vivre ses flashbacks d'un pré-ado qui découvre sa vocation en regardant Muriel Robin en VHS. Ce spectacle est drôle et touchant à la fois, et Vincent Dedienne, d'une exquise timidité et d'une loufoquerie naturelle (ça se dit, loufoquerie ?), fait rire la salle à l'unanimité.

J'ai adoré le naturel de ce spectacle, la manière d'aborder les sujets avec humour et légèreté, et la petite touche intellectuelle-bobo qui veut ajouter des citations d'Hugo ou de vieilles chansons françaises en plein sketch.

L'originalité du spectacle est aussi dans la mise en scène, ce qui n'est pas commun pour un "one man show"! Ici on vit des flash back sur grand écran, du transformisme de personnages en personnages, et on partage même le brossage de dents du comédien.

En bref, un spectacle plus que plaisant, plein de surprises, à voir absolument.
9 juil. 2015
4/10
156 0
J'ai eu un peu de mal avec ce spectacle, bien que l'idée de mélanger du stand-up à des sketchs et à des moments un peu plus "intelligents", si je peux me permettre d'utiliser ce mot, me semble très intéressante.

Du côté positif, le texte des parties stand-up est parfois très bon, avec un style très personnel, ne cherchant pas les éclats de rire mais oscillant entre absurde et poésie, le tout joué à grande vitesse avec un énorme talent.

Inversement, les sketchs sont vraiment mauvais, dans le texte comme dans le jeu, devenant incompréhensibles et interminables. De même, les touches de mise en scène théâtrale sont ratées (je pense en particulier à l'entrée en scène).

Un spectacle pas foncièrement mauvais donc, mais qui mériterait un bon coup de balai pour révéler tout le talent que Vicent Dedienne possède à coup sûr.
13 oct. 2014
2,5/10
162 0
Du talent, incontestablement. Mais on reste sur sa faim. On attend que cela vienne, et ça ne vient pas trop...

Difficile de trouver le fil du spectacle, y en avait-il un ? Bof bof !
11 oct. 2014
3,5/10
162 0
J'étais venue avec l'envie de rire, de me détendre et je suis repartie avec des tensions articulaires (pas d'avoir trop ri malheureusement) dues aux sièges exigus, pourtant pour Vizorek, qui se produit dans la même salle, je n'ai absolument pas ressenti cela, c'est vous dire combien je n'ai pas été subjuguée par l'humour de Dedienne.

L'homme est talentueux dans son jeu d'acteur, il y a de belles trouvailles mais pas assez abouties pour provoquer le rire.

Rentrer nu sur la scène, pourquoi pas ? Mais si ce n'est pas exploité pour déclencher rire, émotion ou réflexion, à quoi bon ?

J'ai frisé l'ennui... Sans aucun doute allez plutôt voir Vizorek!
8 oct. 2014
10/10
134 0
Eh bien moi, le jeudi 2 octobre, huit jours avant l’anniversaire de ma mère (c’est important de le souligner car vous verrez que cela n’a aucune espèce d’incidence sur la suite de cette critique), j’étais à la première de Vincent Dedienne, au Petit Hébertot.

Vincent Dedienne… un nom qui ne vous dit peut-être rien pour le moment, mais qui bientôt sera sur toutes les lèvres, si si, les fines, les charnues, les plates, les irrégulières, les pulpeuses, les tombantes, les petites, les grandes et j’arrête parce que ce n’est pas le sujet. Sa notoriété va déjà en grandissant puisqu’il est la nouvelle recrue du Supplément de Canal +, remplaçant le genial Stéphane De Groodt (et le remplaçant génialement bien pour le moment) avec une chronique intitulée “La bio interdite”dans laquelle il dresse le portrait de l’invité du jour.

Quant à “S’il se passe quelque chose”, c’est un spectacle écrit par Vincent et ses copines Juliette Chaigneau, Mélanie Le Moine et le grand François Rollin, qui serait lui, en fait, plus un copain qu’une copine. Dans ce spectacle, Vincent decide de nous parler d’un sujet qui n’a absolument jamais été abordé sur scène: lui-même. Autant dire que jusque là, rien de follement original, tant les one-man-show autobiographiques pullulent depuis quelques temps. Vincent nous livre donc ici son autoportrait, et qu’il le fait bien, dis donc! Il nous parle de son enfance, de ses parents inconnus, de sa découverte à l’adolescence de celle qui deviendra son idole et qui decidera de son destin: Muriel Robin. C’est là que Vincent décide que ce qu’il veut faire dans la vie, quand il sera grand, c’est monter sur scène pour faire rire les gens.

Réussi! Spectacle que l’on a aussi envie d’appeler one-man-show (c’est d’ailleurs la question qu’il se pose avec nous “en est-ce un ou non?”) car Vincent parsème un peu partout dans son autoportrait des sketchs de personnages drolissimes et délirants (que je ne citerai pas pour garder un peu de suspense) et qui sont admirablement bien interprétés. Oui car Vincent, diplômé de l’Ecole Nationale d’Art Dramatique de la Comédie de Saint-Etienne, est en plus un formidable comédien. Que dire à part que ce spectacle ne ressemble à aucun autre, qu’il est intelligent, spirituel, drôle, touchant, sans conteste le meilleur seul en scène du moment et depuis un bon moment. Que dire que dire que dire à part courez-y! Mais courez-y pas trop vite, l’automne est là et on a vite fait de glisser sur une feuille un peu fourbe. Et de tomber. Et de se faire mal. Et d’arriver en retard au Petit Hébertot. Et de rater le spectacle. Ce qui serait bien dommage.