Critiques pour l'événement Variation
7 avr. 2019
6,5/10
0 0
L'histoire peut paraître simple avec une relation père/fils face à la maladie d’Alzheimer.

Les évènements sont plus complexes même si certaines choses restent énigmatiques. Le titre fait référence à Kraepelin, psychiatre du XIXe siècle qui identifia la démence dégénérative. Une maladie qui engendre des pertes de mémoire. Mais la société en général ne souffre telle pas du même mal? Une interrogation importante pour le metteur en scène qui veut toujours mettre de la politique en toile de fond sur une Europe à la dérive. Un élément dans le construction du récit qui s'accompagne de flashs mémoriels, différentes du roman, entrecoupées de noir. Une obscurité qui permet de valoriser les marionnettes créées par Catherine Hugot avec le double du père malade et ce surprenant lapin. Un animal qui apporte une bonne dose d'humour surtout lorsque ce dernier donne une recette pour le cuisiner. Tout comme lorsqu'on le voit faire une course dans l'espace vide.

Toutefois cela ne compense pas totalement le sentiment de confusion qui se fait ressentir.