Critiques pour l'événement Une Chance Inestimable
14 févr. 2015
6,5/10
157
Une histoire très originale mais qui ne produit pas assez de rire, plutôt des sourires pour traiter d'un sujet grave.

Pourtant c'est agréable mais on se dit qu'il manque un petit quelque chose pour obtenir une pièce hilarante car le cocktail Hitler, De nerval et Cleopatre pourrait s'avérer explosif mais on n'exagère pas assez les caractères de chacun des personnages. Le traitement du personnage d'Hitler pourrait facilement tomber dans la provocation, l'exercice est donc difficile.

Les acteurs sont très bons chacun dans son genre mais la palme revient à Alain Bouzigues dans le rôle d'un Adolph Hitler plus vrai que nature. Le seul point vraiment négatif est le rôle de Cleopatre car la comédienne doit incarner une pharaonne écervelée et là on sait qu'on est très loin de la réalité historique.

Cependant, on passe une bonne soirée car on est bien loin des histoires habituelles et de la réalité.
2 févr. 2015
6/10
173
Le pitch est simple et prometteur : Lorsque quelqu’un veut se suicider, le temps s’arrête avant l’acte morbide pour une dernière chance inestimable. Trois anciens suicidés viennent le dissuader.
S’ils y arrivent, ils gagnent 1 point, au bout de 7 ils pourront enfin de se réincarner ! Le seul problème, c’est qu’ils n’ont qu’une chance par siècle, alors il ne faut pas se louper !

Bref, ça a l’air bien, l’idée est bonne et il y a matière à créer quelque chose de sympa !

Un mec lambda veut se suicider, mais c'est bien trois personnalités qui viennent le décourager : Hitler, Gérard de Nerval et Cléopâtre.

Alain Bouzigues est magnifié en Hitler fanatique et Guillaume Bouchède en poète romantique.

J’ai été, hélas, terriblement déçue du jeu d’acteur de Fabrice Donnio et de Marie Montoya. Ils sur-jouaient au point que cela devenait comique.

Marie Montoya est peut-être à sauver car elle a hérité d’un rôle mauvais de Cléopâtre nymphomane et niaise. Or, il est d’autorité générale que Cléopâtre était très intelligente, une fine politicienne et surtout pas une femme qui a gardé le pouvoir uniquement par ses charmes.

Les personnages sont tout de même dans la caricature. Hitler est un personnage difficile à traiter vu toutes les atrocités commises mais le rendre trop fanatique, toujours colérique et flippant, c’est rendre la complexité de cet homme enfantine.

Beaucoup de petites fautes historiques dans cette pièce mais ce n’est pas ce qu’on cherche en allant la voir. Elle est simple à percevoir, avec quelques trouvailles dans la mise en scène mais elle est frustrante. Elle n’est pas à la hauteur de l’espérance qu’avait suscité le scénario.

J’en attendais plus mais c’est tout de même une bonne pièce, facile à comprendre et très divertissante.
Je conseille donc d’aller la voir pour se divertir uniquement mais en aucun cas pour une quelconque portée historique ou philosophique.