Critiques pour l'événement Speakeasy
3 juil. 2019
9/10
11 0
Voilà six artistes qui assument vraiment leur envie de clandé !...
Un clandé. Un bar clandestin...
Un speakeasy des années 30, pendant la prohibition chez l'Oncle Sam, quoi !

Les six membres de la compagnie The Rat Pack (hommage bien entendu à Sinatra, Martin, Davis Jr, Bishop et Lawford...) nous donnent à nouveau rendez-vous au Palais des Glaces pour la reprise de ce magnifique spectacle, composé de bien des disciplines artistiques.

Durant presque une heure et quart, ces six-là, circassiens-danseurs-comédiens-chanteurs émérites vont nous transporter dans un véritable polar avec ses codes et ses clichés, grâce à un épatant et très subtil dosage de comédie, d'acrobaties, de chorégraphies, de clowneries (et sous mon traitement de texte, le terme « clowneries » est un vrai métier et un vrai compliment) et de facéties hilarantes (les fou-rires des protagonistes eux-mêmes le prouvent...).

Oui, les codes des films des années 30 sont là : le bar louche, donc, les costumes à rayures et à larges revers, les robes longue à paillettes, les bas résilles, le rond de lumière, des ombres qui se découpent au lointain, tout y est.

Xavier Lavabre (le Parrain), Ann-Katrin Jornot (La patronne), Clara Huet (la pin-up), Andrea Catozzi (le serveur), Guillaume Juncar (le garde du corps) et Vincent Maggionni (le hors-la-loi) vont nous prouver d'éclatante et magistrale façon combien le cabaret et surtout le cirque contemporains ont acquis leurs lettres de noblesse.

Ici, les numéros s'enchaînent remarquablement, le tout étant scénarisé et mis en scène de façon millimétrée par Régis Truchy.
Une vraie dramaturgie, haletante, endiablée et surtout passionnante nous tient en haleine.

Et puis bien entendu, ce que vont faire sur scène ces six-là nous laisse bien souvent bouche bée d'admiration et parfois de frayeur tant certains moments sont risqués.

Que ce soit au mât chinois (à un ou plusieurs artistes), à la roue Cyr, au cerceau aérien (avec une utilisation ingénieuse d'un certain contrepoids, je n'en dis pas plus...), aux acrobaties seules ou en couple, ce que ces six nous montrent force le respect.
Chapeau ! Vraiment !

A la fin du show, je peux vous garantir que pour eux, la douche sera méritée !

Beaucoup de maîtrise technique, mais également beaucoup de grâce.
Le tout semble tellement facile, tout s'enchaîne de façon si naturelle ! Imagine-t-on les heures de boulot, de travail, d'échauffement, de douleur aussi, probablement, pour arriver à un tel rendu devant un public !

A ce titre, le numéro devant, dessus (et derrière le comptoir du bar ) m'a complètement bluffé.
Je n'entrerai évidemment pas dans les détails, mais ce qui se joue devant nous semble à bien des égards « surnaturel ». Les prouesses techniques et physiques permettent de créer un monde imaginaire où tout semble possible. C'est très fort, et très beau.

Vous avez donc jusqu'au 10 août prochain pour venir découvrir ou re-découvrir ce spectacle véritablement bluffant.
C'est un show incontournable, époustouflant de virtuosité technique et artistique, dont on sort ravi, enchanté, en ayant également bien ri et bien frissonné !

« Bang bang, he shot me down
Bang bang, I hit the ground
Bang bang... »
6 janv. 2019
9/10
22 0
Le décor nous plonge immédiatement dans l’univers de la prohibition des années 20, et le thème est très bien développé jusqu’à la fin. Les rôles des personnages sont bien définis et cadrés, et les scènes construisent petit à petit une histoire qui a du sens et dans laquelle on se projette bien.

Les acrobaties sont très très bien réalisées et s’enchaînent bien, mais le gros plus est pour moi le côté humoristique qui est très présent et très réussi ! J’ai parfois du mal avec l’humour dans les spectacles, mais ici c’était très bien dosé et vraiment drôle.
L’ambiance dans la salle était excellente, le public était très réactif et il y avait de l’interaction avec les artistes.
Bref, un excellent spectacle !
6 juil. 2018
6/10
46 0
J’ai vu que les acrobates maîtrisaient aussi bien les portés, le mât chinois, le cerceau aérien, les jeux d’ombres, quelques mouvements de danse mais pourquoi privilégier le jeu d’acteur et des petits gestes ?

Les échanges entre le mari, l’amant, l’amante, le garde du corps s’éternisent et traînent en longueur. Le temps s’était arrêté et ne voulait plus repartir.

Je me suis ennuyée et cela me chagrine car il y avait tout pour me plaire.
24 juin 2018
7,5/10
49 0
Les six artistes de la compagnie The Rat Pack sont au Palais des Glaces pour nous faire vivre un épisode de la Prohibition en mode film muet : dans un bar clandestin, se joue une histoire sans parole mais que tout le mode peut comprendre.

A la base, le coté circassien de ce spectacle n'est vraiment pas ma tasse de thé mais suite à l'insistance d'une amie, je me suis laissée convaincre d'y aller et je ne regrette pas ! C'est un chouette moment à mi chemin entre le music-hall et le cirque, très scénographié avec une fluidité extraordinaire. La mise ne lumière contribue a cet effet. J'ai été charmée ! Les numéros ne sont pas des tours physiques jamais vus ou extraordinaires mais c'est la sensation de fluidité de l'ensemble qui m'a plu.

Certes il n'y a pas de dialogue mais la belle acrobate qui nous enchante avec son cerceau, interprète deux chansons : une pour l'introduction, l'autre pour la fin. Les artistes sont des athlètes et des comédiens impeccables.
21 juin 2018
7/10
31 0
Atypique.
Esthétique.
Divertissant.

Voilà trois mots qui vont comme des gants à ce spectacle, recette qui mêle une musique hétéroclite, des artistes et acrobates mettant en avant différents disciplines (mât, cerceau aérien...), mais aussi chant, danse, ombres... dans un décor sobre qui prête à ces fantaisies et un jeu de lumières qui les magnifient.

La particularité du show, en dehors de ses éléments de cirque contemporain, est d'être entièrement muet, en dehors des onomatopées des protagonistes, et de leurs grimaces qui aident à suivre le fil narratif des sentiments qui les animent.

Une exception, la sexy blonde Clara Huet, qui lorsqu'elle ne vole pas dans son cerceau à plusieurs mètres au dessus du sol, bouleverse l'assistance en interprétant deux morceaux, qui ouvrent et ferment cette parenthèse circassienne en mode "film noir".
6 juin 2018
8,5/10
32 0
J'ai trouvé ce spectacle très original, bien rythmé, et une présence scénique importante de la part de cette belle équipe.
Toutes les générations peuvent se régaler devant ce bar clandestin.

Très sympa !