Critiques pour l'événement Sherlock Holmes et le Mystère de la vallée de Boscombe
28 oct. 2021
9/10
0
1h30 de plaisir, une franche rigolade pour 3 acteurs qui prennent plaisir à en donner. Pour petits et grands, allez y !!!
22 août 2021
9/10
0
Une pépite !
Excellent moment de rigolade et de complicité avec les acteurs,
à la fois simple, subtil et chaleureux, du théatre comme on l'aime ! (la pièce a quasiment duré 2h avec toutes les improvisations et intéractions, un régal !)
Grandement conseillé pour tous les ages
20 août 2021
8/10
0
Très drôle, les comédiens prennent visiblement beaucoup de plaisir et c’est contagieux. Beaucoup de rires dans la salle, nombreuses interactions avec le public, belle interprétation des trois comédiens. Un excellent moment !!!
1 août 2021
7,5/10
0
Bon jeu d'acteur, improvisations intéressantes, et bonne répartie au public.

Trio gagnant, même sans "milles pounds".
Ps: je persiste à dire que le coupable avait un dentier, qui plus est, d'occasion.
En vous souhaitant...
19 janv. 2019
8,5/10
11
Une pièce géniale et très drôle. Les acteurs y sont excellents et leurs multiples improvisations viennent sublimer le tout. A voir absolument, que ce soit seul, avec des potes ou en famille !
3 déc. 2018
9/10
11
Très bon divertissement et quelques surprises !
18 nov. 2018
10/10
10
Une très bonne surprise que ce spectacle sans prétention où l'on peut se rendre en famille sans crainte. Il y en aura pour tous les âges. On ne s'ennuie pas. Une sorte de café théâtre mais plus proche du théâtre. Original et divertissant.
8 nov. 2018
5,5/10
16
Dans un seul décor, vont intervenir 9 personnages interprétés par 3 comédiens. Chacun à l’aide d’un costume et d’un changement d’accent va revêtir une autre identité. Un art du camouflage maîtrisé qui les enchante et avec lequel ils n’hésitent pas à taquiner leur partenaire de jeu. Une petite baffe par là, des répliques supplémentaires par ci, le tout les amuse et amuse également le public. Vous l’aurez compris cette adaptation se veut une comédie grand public.

Bien entendu, je n’avais pas lu la présentation avant d’aller au théâtre. Je venais de regarder toute la série Sherlock version BBC. J’avais de grosses attentes en allant voir le spectacle. Par conséquent, j’ai très vite déchanté. Sherlock sur le plateau n’a ni le charisme de Benedict Cumberbatch ni la voix délicate de Gilles Morvan, voix française du comédien. Il a en plus ce fameux chapeau qu’il ne porte à aucun moment dans les nouvelles. Et voilà que la première blague arrive avec de la poudre blanche. Sherlock s’interroge sur ce que peut-être cette substance avant de proposer que cela soit de l’opium et sniffe le produit. On sniffe de la cocaïne et on fume de l’opium. Il y en a eu qui ont essayé d’inverser et cela ne s’est pas bien passé pour eux.

Mais le ton était donné. Les trois comédiens vont suivre les grandes lignes de la nouvelle « Le Mystère du Val Boscombe » parue en octobre 1891. Charles McCarthy est retrouvé mort. La police enquête et reste persuadée que le coupable est le fils. Toutes les preuves l’accablent. Mademoiselle Turner, amoureuse du fils McCarthy engage Sherlock Holmes afin qu’il puisse prouver son innocence. En menant son enquête, aidé de Watson, il va trouver tous les éléments nécessaire pour identifier le meurtrier. D’ailleurs, c’est à ce moment que va se mettre en place un jeu avec le public qui va devoir faire des propositions sur l’identité du meurtrier et donner les éléments prouvant l’innocence du fils McCarthy. Un échange assez bien mené permettant de véritables interactions comédiens/public et avec une répartie à toute épreuve.

J’avoue avoir apprécié moyennement le spectacle. Ce qui n’était pas le cas de la plupart des spectateurs ce soir-là. Les blagues, les jeux de mots comme « Harris qui a du pain sur la planche », les clins à la littérature tel Hamlet « Peut être ou Ne pas peut-être », le jeu « Question pour 1 000 pounds » et les références à l’actualité, affaire Benhalla ou la musique « Le monde est stone » me prête plus à sourire que rire. Je précise que c’est assez bien amené dans l’histoire, même si parfois, ils appuient un peu sur les mots pour faire comprendre qu’il y a une blague. En tout cas, cela plaît car les rires n’arrêtent pas de se faire entendre même si moi dans mon coin je m’ennuie. Je ne suis pas friande de cet humour qui manifestement séduit beaucoup. 

Alors si vous aimez l’humour gentil avec quelques sous-entendus et en bonus une énigme à résoudre courez-y vous allez être comblé. Sinon passer votre chemin.
29 oct. 2018
10/10
14
Un excellent moment et de bonnes tranches de rigolades. J'ai beaucoup aimé l'atmosphère familiale et bon enfant. A voir, un bon moment garanti.
12 août 2018
10/10
6
Un excellent moment passé en famille.
C'est une pièce dans laquelle les comédiens interagissent beaucoup avec le public. Il y a également une véritable intrigue. Un savant mélange entre humour et enquête policière !
De nombreuses improvisations rendent chaque prestation unique.
29 juin 2018
8/10
23
Les nombreuses improvisations rendent encore plus sympathique ce bon moment de divertissement.

Vu avec le trio C. Delort/C. Gachon/K. Wallet. qui font vite oublier le dénuement du décor.

J'ai bien ri, et de bon cœur !
26 juin 2018
7,5/10
16
« Le plus grand des détectives, oui c’est lui,
Sherlock Holmes, que voici … »

Parfois un simple nom suffit à vous remettre en mémoire les images d'un dessin animé (et de son inséparable générique) qui bercé votre enfance. C’est le cas de Sherlock Holmes.

Aussi, c’est avec un a priori positif que je me suis installé dans un des fauteuils de la salle du théâtre du Gymnase Marie Bell pour assister à une enquête du célèbre détective. Et je ne me suis pas trompé !

Autant le dire tout de suite, je suis resté très sceptique sur le dénouement de l’enquête, eu égard aux preuves distillées au cours de l’histoire. Une déception rédhibitoire ? Absolument pas. Cette pièce est réellement jubilatoire. Les trois comédiens sont excellents dans leurs multiples rôles. Ils occupent l’espace et n’hésitent pas à quitter la scène pour venir jouer leurs répliques au milieu du public. Technique intéressante et qui donne un relief tout à fait particulier à cette pièce. Des comédiens qui ne s’épargnent pas entre eux au regard des blagues, nombreuses, qu’ils n’hésitent à se faire. Pour la plus grande joie du public.

Le décor est simple, un peu triste peut-être. Cela n’est pas gênant, car le court aparté introduisant chaque scène permet au spectateur de savoir où l’action se situe. Comme quoi, un peu d’ingéniosité permet de palier efficacement à des moyens financiers limités.

Pour celles et ceux qui seraient cet été sur Paris, la pièce est reprise au théâtre du Splendid.
Un terme qui définit d’ailleurs pleinement ce Sherlock Holmes.

Mon conseil, vous l’aurez compris. Non ? Eh bien, voilà une pièce drôle et divertissante qui mérite d’être vue.
Élémentaire mon cher lecteur.
Afficher les 3 commentaires
11 mai 2018
7,5/10
33
On a tué Charles Mac Carthy près du lac dans la vallée de Boscombe, tout près du corps on a retrouvé le fusil de son fils... qui devient le suspect idéal....Il n'en faut pas moins pour que Sherlock Holmes et son fidèle Watson se mettent en quête du véritable coupable.

Ils sont 3 sur scène et pourtant il y a 9 personnages donc il y a du changement de costumes en mode rapide et réussi surtout quand Holmes prend un malin plaisir à solliciter Watson alors qu'il reçoit le garde chasse joué par le même comédien !

L'adaptation est agréable, fidèle aux déductions de Sherlock Holmes avec des pointes d'humour réussies et une interaction avec le public très sympathique : nous rions en suivant les questions posées par Sherlock à Watson qui cherche auprès des spectateurs des réponses qui ont parfois des idées saugrenues avant d'arriver à la désignation du coupable.

Le décor semble un peu triste et léger : le grand plateau du théâtre n'est meublé que de trois panneaux et d'un fauteuil et sa table mais les trois comédiens ont une belle présence et on oublie le décor pour se concentrer sur leurs aventures. On rit donc, mais on suit aussi l'intrigue qui est bien là, certes en une heure on n'a pas la possibilité de developper beaucoup mais l'esprit de Conan Doyle est bien présent.

Il y a tout un groupe de comédiens qui jouent en alternance les personnages. Ce soir là, j'ai eu le plaisir de voir la pétillante Mathilde Ulmer acompagnée par un Sherlock joué avec bonheur par Christophe Delort, qui est aussi l'adaptateur et le metteur en scène de la pièce. Quand à Watson, c'est le personnage qui m'a fait le plus plaisir !

Personnellement, je suis admirative du boulot réalisé sur cette pièce, qui a peu de moyen, mais qui tire son épingle du jeu puisqu'elle se joue depuis février dans la grande salle du théâtre du Gymnase, ça mérite de continuer et des encouragements !
4 déc. 2017
10/10
6
Une mise en scène très réussie pour cette adaptation drôle et dans l'esprit Sherlock.
Du suspens, du rire dans cette jolie enquête. Et quelle belle salle ce théâtre du Gymnase !