Critiques pour l'événement Retours précédé de Le Père de l’enfant de la mère
18 juin 2019
7,5/10
1 0
Un décor année 50, une ambiance étrange, un homme et une femme, tristes, attendent leur fils, disparu.

C’est le point de départ d’une pièce qui pourrait être un drame comme les autres. Mais c’est sans compter sans le talent d’écriture de Fredrik Brattberg, écrivain norvégien qui déconstruit et analyse les situations familiales afin d’en faire ressortir les sentiments les plus sombres. Au fur et à mesure de la pièce, le climat s’assombrit donc jusqu’à virer à l’horreur.
La deuxième pièce, basée également sur le comique de répétition, dissèque, quand à elle, les échanges entre deux parents se disputant l’amour d’un enfant : jalousie, haine, amour…. les émotions et impulsions les plus inavouables font surface.

A la fois comique et horrible, absurde et dérangeante, ces deux pièces à l’humour noir et tranchant cassent tous les codes moraux pour nous faire réagir.

La mise en scène est intéressante et originale et les comédiens sont sincères et parfaitement dans leur rôle. La très belle scénographie, comme un prolongement des libertés prisent par l’auteur, efface les codes et les limites.

Une pièce étrange et passionnante.