Critiques pour l'événement Pulvérisés
2 avr. 2014
6/10
117
Pas étonnant qu’Alexandra Badea, jeune dramaturge roumaine installée en France depuis dix ans, ait remporté le Grand Prix de la littérature dramatique en 2013 avec Pulvérisés. Cette pièce choc et redoutablement construite se déchaîne avec virulence dans un portrait à charge contre les excès de la mondialisation brisant net les aspirations et les convictions des protagonistes.
Au Théâtre de la Commune, Aurélia Guillet et Jacques Nichet ne se montrent pas vraiment à la hauteur de cet implacable réquisitoire en optant pour des choix scénographiques discutables et un enlisement monotone dans la narration qui peine à transmettre l’urgence et la virulence des propos. Cependant, Agathe Molière et Stéphane Facco se glissent avec ardeur et engagement dans la peau de leurs personnages et les images ultimes du spectacle se concluent sur un sentiment poignant d’injustice et d’anéantissement.
À voir pour découvrir cette pièce essentielle dans le paysage théâtral ultra contemporain.