Critiques pour l'événement Platonov
8 janv. 2014
9/10
246
Le jeune Benjamin Porée a décidé de s'aventurer dans l'univers tchekhovien en mettant en scène la première pièce du dramaturge russe, Platonov, à l'Odéon.
Servi par une magnifique scénographie et une troupe d'acteurs prometteurs et flamboyants, ce défi scénique de quatre heures trente s'impose comme l'un des spectacles les plus excitants de cette rentrée théâtrale. Cette courbe descendante vers le néant entraîne vers un cauchemar existentiel confinant à la contamination morale. Une éclatante réussite.
Platonov se déguste comme un bonbon acide : joyeux et festif en apparence mais profondément désespéré et inerte au dedans. Benjamin Porée a su décrire avec une précision implacable la chute des idéaux du héros, confronté à l'impossibilité de voir se concrétiser ses rêves d'union dans l'énergie vitale. Sa magnifique scénographie ne laisse pas d'impressionner la vue et fait sens tout comme le choix de la distribution de haute volée.
Gageons que la compagnie de La Musicienne du silence va très vite faire parler d'elle et nous espérons avec beaucoup de sincérité que le jeune Porée ira loin dans ses propositions scéniques. Merci mille fois pour ce moment de théâtre brut et sensible.