Critiques pour l'événement Oscar et la dame rose
11 avr. 2019
7,5/10
3
Oscar est atteint de leucémie. Il est à l'hôpital depuis un moment.
Des dames en rose viennent visiter les enfants malades. Mais Oscar a un coup de coeur pour celle qui lui raconte les histoires les plus extraordinaires, une ancienne catcheuse...
Elle le soutient et l'aide avec enchantement. Une grande histoire d'amour fraternel et de tendresse naît entre ces deux personnages.
C'est de manière ludique, sous forme de jeu et en lui proposant une correspondance avec Dieu, qu'elle l'aidera à vivre ses derniers instants.
"DES PENSÉES QUI PÈSENT.
"Livre-lui tes pensées. Des pensées que tu ne dis pas, ce sont des pensées qui pèsent, qui s'incrustent, qui t'alourdissent, qui t'immobilisent, qui prennent la place des idées neuves et qui te pourrissent. Tu vas devenir une décharge à vieilles pensées qui puent si tu ne parles pas." E E Schmitt.
Un seul en scène émouvant, touchant, rempli de sensibilité. Le comédien joue les deux personnages. Il a les expressions d'un enfant et nous fait ressentir les joies, la tristesse et le désarroi de ce petit homme. Le décor est une chambre remplie de jouets.
C'est une jolie pièce, très touchante, avec beaucoup de tendresse qui nous fait rentrer dans l'univers des hôpitaux pour enfants malades.
P.S : la pièce est tirée d'un magnifique texte d'Eric Emmanuel Schmitt.
Je n'avais pas pu la voir à Avignon. Je l'attendais à Paris.
13 oct. 2018
6/10
11
Mon empathie naturelle me ferait porter un regard plein de compassion et tendresse, face à tous les Oscars de la vraie vie.

Ici hélas, trop de pathétique tue le pathétique. Dommage car Pierre Matras est brillant, passant de l'espièglerie à la tristesse en passant la colère avec une rare aisance. Le texte est fin.

Mais hélas, malgré une accroche immédiate, je me suis senti (avis partagé) glisser vers l'ennui...