Critiques pour l'événement On ne se mentira Jamais
15 mai 2015
7/10
293
Fan des pièces d'Eric Assous, j'ai été un peu déçue par "On ne se mentira jamais".

Par les longueurs de la pièce d'une part : j'ai eu l'impression qu'elle avait duré 2H alors qu'en réalité elle ne dépasse pas 1H30. Par sa construction d'autre part : elle est découpée en 3 parties et je dois dire qu'après la seconde, je m'attendais à être arrivée au bout de l'histoire. Mais non. Il faut attendre cette troisième partie pour prendre la mesure, disons (je ne veux rien dévoiler ici) de la complexité de la personnalité du mari.

Cela dit, les deux acteurs jouent merveilleusement bien, l'un et l'autre et ensemble. Et cela fait plaisir de retrouver Fanny Cottençon dans sa fraicheur et sa gouaille.
15 avr. 2015
7,5/10
155
Un texte bien écrit, interprété par de bons acteurs qui jouent justes avec une réelle complicité...

Ce qui donne une très bonne comédie, vraiment drôle, et donc une excellente soirée.

A voir sans hésiter !
13 avr. 2015
7,5/10
130
Une très bonne comédie.
Le texte est bien écrit. D'un fait banal, la pièce monte crescendo sur une remise en question du couple.

C'est fin, intelligent et surtout drôle.
Enfin et c'est l'essentiel, les comédiens sont extrêmement justes et bons.

Je recommande vivement.
9 avr. 2015
7,5/10
107
Un huis-clos savoureux, avec un texte fin et touchant d'Eric Assous, et un duo d'acteurs justes et percutants dans leur interprétation.

Fanny Cottençon est particulièrement convaincante dans son rôle de l'épouse amoureuse et suspicieuse, et le jeu diamétralement opposé de Jean-Luc Moreau confère à leur duo une vraie dimension comique.

Les situations et les répliques sont bien moins attendues que ce à quoi l'on pourrait s'attendre, sans que des rebondissements excessifs ne viennent parasiter le cheminement clair de l'intrigue et du jeu.

Seul regret : que la scène de fin, forte et enlevée, soit entrecoupée des rires des spectateurs, que Jean-Luc Moreau continue de régaler de ses mimiques, au détriment de l'intensité de cet échange final.
4 avr. 2015
6,5/10
108
Une pièce qui parle d'amour, de jalousie, de mensonge et de non-dits. Ces thèmes universels sont d'inépuisables sources de récits. Celui qui nous est proposé ici résonne comme une mélodie familière, dont l'originalité vient principalement des dialogues et de l'interprétation.

Fanny Cottençon a une énergie folle. Elle prend tant de place sur scène que son partenaire Jean-Luc Moreau, au jeu plus intériorisé, s'en retrouve souvent éclipsé. Les motivations du personnage féminin peuvent par contre sembler un brin masochiste, et les scènes qui en découlent sont marquées d'une légère hystérie.

Chapeau bas pour la scène finale, qui emporte tout sur son passage !
22 mars 2015
7/10
51
Avec un manque total d'objectivité, voilà mon ressenti sur cette charmante pièce d'Eric Assous.

C'est une histoire divertissante et pleine d'intelligence en suivant "l'enquête" de Fanny Cottençon l'épouse de Jean Luc Moreau sur cette scène bien agencée. Ça démarre assez simplement et ça se poursuit avec une belle montée en intensité pour atteindre son maximum dans les dernières minutes. Une musique est remarquable aussi.

Les comédiens sont vraiment très bons et on sent leur complicité sur scène dans ce mélange de mensonges, fuite en avant et d'amour.

Un bon moment.
16 févr. 2015
6,5/10
315
On ne se Mentira Jamais est une pièce fraiche mais qui ne m’était pas destinée.

Un couple d’une cinquantaine d’années est face à son quotidien et surtout à ses souvenirs. Par une rencontre fortuite, Fanny Cottençon tombe sur une ancienne amie de son mari. Sure qu’il reste quelque chose entre eux deux, elle lui donne le numéro de son mari. Coup de folie ou coup de génie ?
Elle finit par découvrir, en lui tirant les vers du nez, suite à quelques situations cocasses, l’affreuse vérité.

On ne se mentira jamais est une pièce agréable, qui est facile à écouter et à comprendre. Petite pièce tragique qui nous renvoie à nos propres désirs.

On y parle d’amour, de mensonges et de vérité face à ses désirs.
La pièce s’adresse plutôt aux gens dans la même tranche d’âge que les deux protagonistes, avec une vie de couple d’une vingtaine d’années. Elle permet alors de réfléchir à son couple, on finit par s’identifier à l’un des deux personnages. Qu’aurais-je fait à leur place ?

Cette réflexion n’est pas adaptée à mon âge et je me retrouve difficilement dans ce schéma. C’est pour ça que je n’ai pas été pleinement dans la pièce et que je suis ressortie, certes divertie, mais pas emballée.

Mais je recommanderai avec plaisir cette comédie divertissante et sans chichi à mes parents. Attention toutefois à ne pas prendre ce spectacle pour une pièce profonde et intellectuelle. Ce n’est pas le cas, elle a simplement pour but de faire rire les quinquagénaires.