Critiques pour l'événement Mes Nuits à t'attendre
26 mars 2016
3/10
129
Les premières minutes sont puissantes pourtant.
Une musique déchirante. Un homme seul dans un appartement. Le silence. Il part.
Elle rentre, mais il n'est pas là. Elle l'attend, mais il n'est déjà plus là.

"Mes nuits à t'attendre" est une pièce extrêmement ambitieuse.
Les thèmes de l'absence et du silence au théâtre ne peuvent malheureusement souffrir d'aucune imprécision. Ne rien dire est mille fois plus difficile que de parler. Le dépouillement du décor et de la mise en scène nous oblige à nous concentrer sur une interprétation trop imparfaite, trop floue.

Ce couple qui se délite sous nos yeux n'a aucune profondeur. Les personnages eux-mêmes ne savent pas comment ils en sont arrivés là. Au début de la pièce, elle rentre heureuse de le retrouver alors qu'on apprend plus tard qu'ils se déchirent comme ça depuis des mois. Le livre sur le deuil de maternité que lit l'actrice aurait pu être un point d'accroche, une solution proposée pour comprendre la situation, mais ce n'est pas évoqué. Certains spectateurs avec lesquels j'ai discuté après n'avaient même pas pu apercevoir le titre du livre. C'est dommage.

L'homme est rustre et la seule fois où il ouvre la bouche c'est pour dire qu'elle est grosse, moche et qu'elle le dégoûte. Si effectivement, l'actrice gagnerait à porter une tenue plus seyante, cela ne nous suffit pas.
Pendant une heure l'homme éructe, tire la table, balance des choses parce qu'il est en colère, pendant une heure, elle se plaint, elle crie, se récrie parce qu'elle ne veut pas entendre ce qu'elle croit comprendre.
Et les dernières minutes sont tout simplement cryptiques.

Si quelque chose est réussi dans cette pièce, c'est qu'elle transcrit bien la situation d'un couple où les problèmes et les rancœurs sont là depuis trop longtemps pour que chacun s'en souvienne.
Malheureusement, trop longtemps aussi pour que l'on comprenne.
Trop longtemps pour que cela nous prenne.