Critiques pour l'événement Merteuil
17 mars 2023
7,5/10
1
C’est avec beaucoup de curiosité que nous sommes allées voir cette pièce au lucernaire, le pari est en effet ambitieux : donner une suite au superbe livre de Pierre Choderlos de Laclos, Les liaisons dangereuses.

Quinze ans après leur dernière entrevue, elles se rencontrent. La pièce est un affrontement entre deux femmes bafouées par le même homme, l’une qui lui a gardé toute son affection et l’autre tout son mépris. Elles sont réunies bien des années après par la volonté de l’une d’entre elles. Celle-ci a un objectif précis, elle est déterminée à obtenir ce qu’elle veut, et la grande Merteuil ne lui fait plus peur.

Les personnalités des deux femmes sont opposées mais la puissance de leurs convictions est la même. Deux femmes fortes qui ont beaucoup vécu et énormément changé depuis leur dernière rencontre. Le duel promet d’être féroce.

Forcément, écrire une suite d’un roman qui a une telle renommée c’est prendre des risques et faire le choix d’assumer son interprétation de l’œuvre en y ajoutant sa touche personnelle. Cécile de Volanges à en effet un regard très actuel sur la relation qu’elle a entretenu avec Valmont. Le contexte historique et social de l’époque était pourtant très différent, il est donc délicat de le relier à notre époque me too. En revanche nous avons été touchées par son désespoir d’avoir été utilisée par ces deux dangereux manipulateurs et sa souffrance et son envie de vengeance est bien compréhensible, à l’époque, comme maintenant.

Vous assisterez à 1h10 de joute verbale, combat de femmes, partages de confidences, sentiments échangés, cicatrices physiques et psychologiques exposées, le tout dans un huit clos intime, remarquablement écrit et porté par des actrices impliquées et justes.
14 mars 2023
7,5/10
2
Le prix du libertinage.

Pourquoi les personnages de Laclos suscitent ils encore aujourd'hui autant de fascination ?
C'est qu'ils nous invitent à une plongée au coeur de l'intime, dans laquelle ils sont victimes de leurs sentiments.

Nous voici 15 ans plus tard.
Valmont est mort assassiné.
La Révolution française a changé la société.

Deux femmes s'affrontent dans le joli décor d'un relais de chasse.
L'une d'elle est la célèbre Marquise de Merteuil, qui a bien vieilli.
L'autre, encore jeune, ne dévoile pas tout de suite son identité.
Pourquoi a t'elle persuadé la première de venir la retrouver ?

Marjorie Frantz a écrit un très beau texte, intelligent et plein de tension, dans lequel on entend un féminisme précurseur pour l'époque.
L'ombre de Valmont plane sur la scène, toujours admiré par certaines et détesté par d'autres.

Chacune des deux femmes défend sa position. Le temps a passé mais ces liaisons là demeurent décidément bien dangereuses !

La mise en scène de Salomé Villiers est très fine, elle a adroitement orchestré ce chassé croisé dans lequel on entend beaucoup de notes différentes.

Chloé Berthier est une Cécile de Volanges très convaincante, qui fait vibrer le personnage d'une colère et d'un ressentiment parfaitement sincères et légitimes.
Marjorie Frantz nous a moins convaincus, Marquise de Merteuil manquant de panache et d'arrogance. Il faut dire que le pari est de taille, nous avons tous dans la tête l'extraordinaire interprétation de Glenn Close.

Mais le public se régale d'un si beau texte, si rare de nos jours, de l'intelligence de ce duel entre ces deux femmes, et sort ravi de la salle du théâtre noir.