Critiques pour l'événement Liliom
19 mars 2014
8/10
168 0
Après avoir monté Le Jeu de l’amour et du hasard au Français, où les sentiments rivalisaient de délicatesse, Galin Stoev s’empare de Liliom, une mélodrame tragique de Ferenc Molnár. Ici, l’amour cogne, au sens littéral. Dans cette pièce centenaire, se bousculent la violence, la culpabilité et la tentative de rédemption par le biais de la figure anti-héroïque du personnage éponyme.
L’ambiance s’avère tendue dans cet univers forain et populaire dans lequel les protagonistes, faute de pouvoir mettre des mots sur leurs émotions, sortent les poings et les revolvers. Au risque de se voir refuser la transcendance divine.
Le metteur en scène bulgare propose une vision noire, presque intériorisée et loin du clinquant attendu de conte halluciné. Une très bonne surprise à admirer à la Colline.
19 mars 2014
8,5/10
186 0
Pièce magnifique d'intelligence. Un texte efficace. Réaliste. On est surpris de le savoir écrit vers 1910 tant il sonne de manière contemporaine. L'univers est séduisant et réjouissant. Le lieu forain et son ambiance générale est sublimé par une mise en scène très cinématographique.
Les personnages sont beaux dans leur misère de petites gens de la banlieue pauvre de Budapest. On rit de bon cœur, mais jaune, par des décalages, ou des situations criantes de vérité... Ces personnages n'ont pas eu de chance et la roue ne tournera pas... J'aime j'aime j'aime ces héros impossibles à fendre le cœur... Courrez-y !!!
Magistral Christophe Grégoire et Sublime Marie-Christine Orry.