Critiques pour l'événement Le Jeu de l'Amour et du Hasard
14 mai 2017
7,5/10
13
Pièce drôle et plaisante, un savant mélange du moderne et du contemporain.
Une belle découverte !
8 oct. 2016
7/10
60
Avec autant de critiques dithyrambiques sur ce site, j'ai peut-être haussé mes exigences vis-à-vis de ce spectacle.

Il est vrai que ce fut très plaisant de découvrir (oui je débute) Marivaux avec cette troupe sympathique dont les rôles siéent à merveille aux acteurs. Il est vrai également que la pièce s’adapte très bien à une mise en scène contemporaine et qu’on y trouve de jolies références dans le jeu et les tics de langages ainsi que de petites séquences vidéos assez drôles.

Seulement quitte à vouloir faire moderne, pourquoi laisser Silvia dans un rôle de fille fragile, stéréotype d’une société patriarcale qui n’est plus la nôtre ? A défaut de trahir le texte original (respecté au mot près), un jeu moins ampoulé, comme le fit à merveille son frère, aurait été intéressant. Enfin, si le texte est bien écrit et a bien vieilli, il faut avouer que l'intrigue est assez faible et prévisible. Cependant, cela n’empêche pas de passer un bon moment.
13 sept. 2016
6/10
66
Je suis un peu ennuyée : j'aurais aimé être enthousiaste mais ne le suis pas.

Les acteurs sont bons, la mise en scène est intelligente, l'ensemble est agréable, amusant mais pas vraiment drôle.

J'ai passé une soirée plaisante mais il y manquait un je-ne-sais-quoi de folie pour vraiment m'emporter (seul le frère a des passages vraiment fantaisistes qui font sortir la pièce de ses rails somme toute assez convenus).
22 mai 2016
7,5/10
95
Comme pour beaucoup de pièces au Lucernaire, c'est une version assez étonnante mais au final très réussie.

Le jeu de l'amour et du hasard fait partie des pièces assez indémodables qui semblent pouvoir être adaptées de mille et une façon. Pourtant, en découvrant les décors, on se dit qu'on risque quand même d'avoir du mal à adhérer à l'idée du Jeu de l'Amour et du Hasard à la plage...

Mais si cette version reste crédible c'est surtout parce que, même si elle prend des libertés énormes par ses décors très rafraichissants et sa mise en scène moderne et enlevée, elle reste extrêmement fidèle au texte. Et puis aussi grâce au jeu très juste des acteurs.

C'est une belle version pour découvrir ou redécouvrir cette pièce.
17 mai 2016
7/10
81
Ayant déjà vu une adaptation contemporaine de ce classique par Philippe Calvario, c'est avec beaucoup d'attentes que je suis allée voir cette nouvelle version au Lucernaire.

Je n'ai pas été déçue. La mise en scène est intelligente et les intermèdes vidéo donnent de la fraîcheur à un texte un peu lourd et poussiéreux. Le gazon, les fleurs colorées et les habits extravagants donnent un gros coup de pep's et ancrent le propos dans notre contemporanéité.
Seul bémol sur l'un des comédiens qui, je trouve, en fait un tout petit peu trop.

Très jolie pièce, parfaite pour (re)découvrir Marivaux !
14 mai 2016
7,5/10
61
Le jeu de l'amour et du hasard version années 60-70 que va en penser un "conservateur" comme moi ? J'ai tremblé lors du visionnage d'un premier petit film sur un drap tendu devant la scène (une version SM ?!?)... Heureusement non, le spectateur est rapidement captivé par cette version vivante et colorée de la pièce. Acteurs, mise en scène tout est maîtrisé.

A noter toutefois, si ce mélange fonctionne c'est tout d'abord par la modernité du texte et de l'intrigue de Marivaux. Qu'un texte du XVIIIème siècle soit tellement actuel est une véritable prouesse.

C'est la pièce idéale en semaine pour se changer les idée et passer une bonne soirée.
14 mai 2016
7,5/10
74
Pouvoir revoir une pièce et ne pas s'en lasser : c'est exactement ce qu'il se passe avec ce jeu de l'amour et du hasard.

C'était donc la troisième fois que je vois cette pièce en moins de deux ans et elle me plait toujours sans aucune lassitude. Le texte d'une part et la mise en scène, les costumes et décors, d'autre part, y sont pour beaucoup.

Cette version se démarque par la fraicheur qui s'en dégage : des couleurs acidulées partout, un transat, de la chemise hawaienne,... Bref un avant gout de vacances d'été pas désagréable du tout. Les astuces de mise en scène aussi sont vraiment ingénieuses aussi.

Les comédiens sont très bons évidement et semblent prendre bien du plaisir à cette représentation.

On retrouve dans cette version tous les enjeux de Marivaux.
Une belle soirée.
12 mai 2016
7,5/10
48
Sylvia et Dorante sont promis l’un à l’autre. Toutefois, ils se refusent à s’épouser s’ils ne se plaisent pas. Grand bien leur fasse. Vont-ils alors apprendre à s’aimer sous des apparences différentes de leur statut social ? L’amour triomphe t’il toujours de tout ?

Sylvia apprend de la bouche de son père, M. Orgon, qu’un prétendant va venir à sa rencontre en vue d’un mariage. Ce n’est pas n’importe qui, c’est le fils d’un très bon ami, qui se nomme Dorante. Le jeune homme veut jauger de la qualité de la belle avant de la prendre pour épouse et pour cela, il va se faire passer pour son servant et le servant va devenir maître. Par chance, la belle Sylvia a la même idée. Ils ne vont pas être déçus lorsque chacun va découvrir le maître de l’autre. Le père et le frère de Sylvia étaient dans la confidence des deux changements d’identités et vont s’amuser des deux jeunes garnements.

Sans surprise, vous savez qu’ils vont tomber amoureux l’un de l’autre. Dorante va même montrer qu’il est prêt à quitter son rang social pour être avec Sylvia. La voilà rassurée, il l’aime vraiment pour ce qu’elle est. Elle peut lui dévoiler son identité et ainsi tout le monde peut être heureux.

Cela doit faire quatre fois que je vais voir cette pièce de Marivaux avec des mises en scène différentes. J’adore le choix de la mise en scène moderne, colorée et florale de Salomé Villiers. Bonjour robe rouge moulante, chemise hawaïenne et chaussures à talons. Coucou la vaisselle aux couleurs pop et le mobilier tout en confort. Les mots sont intemporels et ce choix de mise en place de l’histoire est intelligemment trouvé. J’ai été totalement conquise avec pleins d’astuces pour les ailleurs de l’histoire où les moments trop long avec la projection sur un drap blanc tiré par les comédiens.

Puis les comédiens (Salomé Villiers, Bertrand Mounier et Étienne Launay) sont vraiment tous très bons même si j’ai un coup de cœur pour Dorante (François Nambot) et la suivante, Lisette (Raphaëlle Lemann). Les moments de surprises et d’étonnement sont très biens faits tout comme les scènes de love love. Il y a du travail derrière ce spectacle et cela se voit. C’est très agréable de voir du théâtre de si bonne qualité avec autant de talent, d’énergie, de fougue et d’humour. Car c’est une pièce comique avant tout « Le jeu de l’amour et du hasard » avec pleins de quiproquos, de jeux et de situations concasses. J’ai ri assez souvent et j’ai aussi souri bêtement.

Je n’oublie pas de dire que sous ce badinage se cache quand même un peu de réflexion. Le rapport maître/servant interroge sur la société, l’égalité des chances, des sexes et les différences de classe. Mais que les protagonistes soient dans une maison bourgeoise ou sur une île d’esclaves, cela ne change pas car au final chacun retrouvera sa place et chacun reste entre soi. Marivaux veut peut-être engager une discussion toutefois dans ses pièces l’espoir lui n’est pas de mise. Question d’époque ou question d’évidence ? L’amour rime avec argent et travail quand même et cela qu’importe l’époque. Un riche peut-il aimer une pauvre ? Oui, dans l’idée mais comment créer un rapport d’égalité dans le couple pour que chacun soit gagnant-gagnant ? Des questions qui amèneront pleins de discussion, je n’en doute pas.

Vous l’aurez compris, Marivaux vous fera rire, sourire et repartir de la salle le cœur en joie. Alors pourquoi ne pas passer 1h10 au théâtre du Lucernaire puisque c’est pour vous faire du bien ?
11 avr. 2016
7,5/10
64
Me voilà, avec ce Jeu de l'Amour et du Hasard, revenu avec mon admiration pour des acteurs renouvelant avec fraîcheur et bonheur une tradition théâtrale en l'occurrence justement et bien établie.

Quel entrain et quelle justesse pour l'ensemble du plateau et chacun des acteurs ! Une mention particulière pour la jeune, jolie, subtile et talentueuse "metteuse en scène". Salomé Villiers donne à Marivaux tout le sel et toute la subtilité que mérite ce grand auteur. Allez-y et emmenez-y enfants, parents et amis.