Critiques pour l'événement L'Angoisse du Roi Salomon
15 oct. 2018
7,5/10
9 0
D’abord il y a le magnifique texte d’Émile Ajar alias Romain Gary. On reconnait bien d'ailleurs l’auteur de La vie devant soi, sa gouaille, son franc-parler, son vocabulaire fleuri et tellement authentique.

Et puis il y a le charme de Bruno Abraham-Kremer, qui nous entraîne avec facilité et plaisir dans cette histoire.
Il incarne sans jugement et avec une grande tendresse tous les personnages du roman et on se prend d’affection pour Jean, « Jeannot » pour les dames, pour Monsieur Salomon et pour l’extravagante Cora.
C’est savoureux à écouter, on sourit beaucoup, on pleure un peu mais surtout on est attendri par toutes ces personnalités hautes en couleur, passionnées et pleine de vie.

Quand on pense que ce texte est le dernier signé Ajar, un an avant le suicide de Romain Gary, cette révolte contre la mort de la part de Monsieur Salomon est un véritable pied de nez à la vie.
La jolie scénographie permet une mise en scène vivante et claire.
Malgré quelques petites longueurs (mais j’aime les pièces courtes) on passe un excellent moment.
Une très jolie adaptation.
29 sept. 2018
9,5/10
27 0
La vie devant soi !

Romain Gary nous a quitté de son plein gré car il ne voulait pas vieillir.
Ses mots n'ont pas pris une ride !

Il faut dire que Bruno Abraham-Kremer est un passeur d'histoires comme il y en a peu.

Histoires d'amour, refus de la vieillesse et de la mort ...
A travers l'humour acide et tendre de Gary, seul sur scène, il donne vie à des personnages pittoresques et tellement attachants !
Se glisse tour à tour dans la peau de Jean, Salomon, Cora et les autres.
Le rire et l'émotion nous accompagnent tout au long de ce conte initiatique.

Un pur concentré d'humanité !
Alors ?
Bruno Abraham-Kremer est l'oncle qu'on aurait adoré avoir pour raconter des histoires à ne plus en finir.

Celui qui, inlassablement, aurait sillonné toutes les rues de Paris, n'hésiterait pas à danser, à chanter, à imiter, à grimper sur son solex pour que l'aventure ne se termine pas. Il a de la gueule, cet autodidacte et amoureux des dictionnaires. Il a de l'humour, ce serviteur en taxi. L'écriture vive de Romain Gary est intacte : "la meilleure façon de se débarrasser l'un de l'autre, c'est de vivre ensemble". Pourtant, le spectacle propose un seul-en-scène dans lequel il est difficile de ne pas trouver quelques longueurs. La mise en scène est inventive et astucieuse, preuve qu'on peut être ailleurs et plusieurs avec si peu. C'est une pièce avant tout humoristique qui fonctionne grâce au talent indéniable du comédien mais je ne suis pas parvenue à partager les nombreux rires de la salle.

Malheureusement, j'ai raté le coche.
11 avr. 2018
8,5/10
30 0
J'ai passé un très bon moment à suivre ce spectacle : écriture, interprétation et décors de grande qualité.

J'y ai trouvé également beaucoup d'humour, et de subtilité.
13 févr. 2018
9/10
28 0
Une très belle réussite !
"L'angoisse du Roi Salomon" parvient à faire honneur aux mots et à la poésie de Monsieur Romain Gary/Emile Ajar et ce n'est pas aisé.

La mise en scène tout en simplicité est incroyablement inventive et nous nous baladons dans les rues de Paris, suspendus aux lèvres de l'immense Bruno Abraham-Kremer, magistral.

Bravo !
21 janv. 2018
9,5/10
24 0
Remarquable interprétation de Bruno Abraham-Kremer pour cette adaptation de Romain Gary.

Une mise en scène sobre et parfaitement habitée par l'acteur qui maitrise à la perfection toutes les palettes et ressorts du théâtre. Humour, émotion, rythme, tout y est pour passer une excellente soirée.

Un spectacle intelligent, jamais ennuyeux, toujours prenant, A NE PAS MANQUER.