Critiques pour l'événement La machine de Turing
4 sept. 2018
7/10
7 0
Qu’arrive-t-il lorsque les mondes si éloignés de la science et du théâtre se rencontrent ? C’est la question que je me suis posée en allant voir « la machine de Turing » au théâtre Actuel (m.e.s de Tristan Petitgirard).

L’acteur (et auteur de la pièce) Benoit Solès campe le rôle de l’anglais Alan Turing, mathématicien hors pair -et hors norme- ayant déchiffré le code de la machine Enigma qui permettait aux allemands de coder leurs communications pendant la 2nde guerre mondiale. Le nom d’Alan Turing a été très longtemps tu par les autorités britanniques et on sent dans la mise en scène de Benoit Solès l’envie de rendre hommage à ce génie et à sa vie broyée. Avec un parti pris très différent du film « Imitation Game », Benoit Solès a choisi de raconter l’histoire d’Alan Turing en prenant comme point de départ le difficile parcours de sa vie d’après-guerre.

Benoit Solès se transforme ainsi au fil de la pièce, tantôt acteur- un Alan Turing atypique et étrange- et narrateur. Accompagné par son compagnon de scène Amaury de Crayencour qui interprète tour à tour les rôles du sergent Ross et de l’amant de Turing, nous découvrons l’exploit de Turing, sa vie de silence et sa condamnation pour son orientation sexuelle dans les années 50. La construction de la pièce est intelligente et les deux acteurs font preuves de beaucoup de sérieux à restituer cette histoire vraie, avec un fond de construction théâtrale qui fonctionne.

Même s’il y a dans cette pièce tout un travail de mémoire, d’interprétation et d’adaptation à saluer, il m’aura néanmoins manqué une étincelle pour être emballée. L’histoire est intéressante mais la pièce ne suscite pas de grandes émotions et donc pas de coup de coeur.