Critiques pour l'événement La fille de Mars
0,5/10
19
20 juillet, 18h, Avignon

Cette année nous avons vécu une expérience « delermoise » avec La Fille de Mars mis en scène par Jean François Matignon au Festival IN d’Avignon.


Pendant la première scène je regardais sur le coté
Pour essayer de voir si ma mère dormait
Pendant la deuxième scène en fait j’imaginais
L’arrivée d’Achille en treillis et aux pieds dorés
Pendant la troisième scène je me suis un peu réveillée
J’ n’avais pas bien suivi les répliques de Méroré
Pendant la quatrième elle s’est penchée vers moi
Elle a failli me dire un truc et puis finalement pas

On est parti avant la fin
Du dialogue kleistien
Parti avant de savoir
Le fin mot de l’histoire
On a planté en pleine forêt
Achille et Penthésillée
On a posé un lapin
A l’épilogue kleistien

Début du deuxième acte toute la rangée soupire
La salle se vide parce qu’il n’y a pas pire

Et le décor : quelque chose qui évoque
Cour de récréation ou boîte de nuit d’époque
Pourtant la mise en scène était élaborée :
Plein de décors, peu de costumes c’était une putain d’idée
Aucune intonation et des comédiens statiques
On s’est dit pourquoi PAS finalement aucun public

On est parti avant la fin
Du dialogue kleistien
Parti avant de savoir
Le fin mot de l’histoire
On a planté en pleine forêt
Achille et Penthésillée
On a posé un lapin
A l’épilogue kleistien

D’après Le Monologue shakespearien de Vincent Delerm