Critiques pour l'événement J'avais un pays autrefois
13 oct. 2018
8,5/10
3 0
Alain, philosophe et pacifiste s’engage et rejoint le front en 1914. Il veut être solidaire de ses élèves, cette jeunesse sacrifiée. Alain restera simple brigadier pour observer et soutenir ses semblables et rester fidèle à ses idées.
*On signera une paix honorable mais que les plus honorables seront morts !
Alain décrit la Première Guerre mondiale. L’engagement de la jeunesse, la vie dans les tranchées, les batailles, les bureaucrates et le pouvoir dominant, l’atmosphère des villages et de ses habitants…
Avec grand talent La Divine Comédie nous fait découvrir les écrits et les pensées de ce grand homme trop peu joué de nos jours.
Accompagnés et soutenus par la musique de Mohamad Aljaramai, nous plongeons dans cette cruelle guerre. A travers treize tableaux.
* nous suivons un jeune homme en partance pour les tranchées.
Son engagement, ses adieux, ses espoirs, ses peurs, ses déceptions, ses réflexions.
*nous allons à la rencontre du pouvoir voulant coûte que coûte la victoire. Méprisant les hommes de troupe.
*nous croisons les mères, les villageois des alentours et une lisseuse de bonne aventure…

C’est puissant, profond, magnifique. L’humour, l’amour et le bonheur de vivre aident ces jeunes soldats à surmonter leurs peurs et leurs angoisses mais combien reverrons leur pays ?
Les comédiens : Constance Gay, Imer Kutllovci, Andrea Nistor et Nicolas Vial sont émouvants, convaincants et plein d’énergie. Nous ne pouvons que leur dire BRAVO de porter à nos oreilles ce merveilleux texte d’Alain qui dénonce les atrocités des guerres et l’esclavage des hommes face aux autorités dominantes.