Critiques pour l'événement Hamlet
19 mars 2024
8/10
1
Etre visuel ou ne pas être dans le narratif
Christiane Jatahy nous propose une variation d’Hamlet. Hamlet est une femme ce qui permet astucieusement d’aborder une vision féministe du classique. Beaucoup de messages sont passés avec ce sujet. L’histoire est centrée sur la folie d’Hamlet, son inadaptation à ce monde de pouvoir. On est presque dans la tête d’Hamlet. De façon opposée, Gertrude et Claudius dansent allègrement dans ce monde. La relation entre mère et fille (Gertrude et Hamlet) est appuyée.
Ces partis pris sont faits au dépit du narratif, du sens de l’histoire. Même si je suis plutôt indulgente sur ce parti pris, je conviens que cela créé un déroulé qui manque de liant. On a l’impression de passer d’une scène à l’autre parfois brutalement. Selon moi, la pièce est plus axée sur certains sujets qu’on a voulu faire surgir. Aussi, la fluidité de l’histoire est affectée.
Au-delà du narratif de la pièce, il est évident que cette pièce est fantastique sur le plan visuel. Dans un décor moderne, l’intégration du cinéma et de la vidéo est magnifiée. J’avais trouvé que cela devait se renouveler lors de sa pièce précédente. Là, clairement, on assiste à un montage technique fabuleux. J’ai adoré la projection en avant-scène. Le visage du père d’Hamlet au début qui s’avance est somptueux. Le mur du fond, lieu de projection en miroir est génial et bien sûr, les gros plans avec la caméra sont troublants. En résumé, nous avons une explosion technologique visuelle qui s’insère parfaitement dans la pièce. J’ai personnellement été éblouie et je mets un 10 sur cet aspect bien entendu.
J’ai adoré les acteurs. Clotilde Hesme est une magnifique Hamlet. J’ai adoré Tonan Quito en Polonius. Mais, tous les acteurs sont excellents et portent la pièce. Cela aide à nuancer aussi le manque de liant dans l’histoire. Formidables interprétations.
Je sais qu’il y a des critiques sur cette version d’Hamlet. Cependant, j’ai aimé pour le visuel et j’ai sûrement une vision indulgente qui est peut-être peu objective. J’ai aimé et il faut peut-être accepter de ne pas se prioriser sur l’histoire. Rien que pour le visuel, j’ai été « scotchée ».