Critiques pour l'événement Galilée, le mécano
29 oct. 2018
8/10
5
Jean Alibert  monte sur scène et va tourner autour de ces lumières installées de façon sphérique qui vont s’allumer et s’illuminer au fur et à mesure.

Son ton toujours juste se veut passionner et interrogateur. Il occupe toujours l’espace et parfois nous observe d’un regard complice. La vie du savant nous est présentée pour comprendre aussi bien l’homme que l’époque dans laquelle il évolue. Une époque charnière dans la formation de la pensée scientifique. Le génie qui invente la lunette astronomique n’est pas pour autant un homme bon et honorable. Il fréquentera une femme à qui il fera des enfants toutefois il la fera épouser par un de ses élèves. Sa vie se résume autour de la mécanique et de la mathématique.

Galilée vieillit et joue toujours avec le feu. Même après avoir renié ces découvertes auprès des religieux, il va étudier, presque aveugle, jusqu’à sa mort pour comprendre le monde. Il inventera la méthode scientifique qui va bouleverser la façon de réfléchir et d’émettre des hypothèses. Et cela c’est grâce à son travail ainsi que celui de Kepler ainsi que les rares autres coperniciens au monde.