Critiques pour l'événement Entretiens avec le Professeur Y
10 oct. 2018
8,5/10
13
Les livres de Céline ne se vendant plus, Gaston Gallimard lui conseille de réagir, de se montrer, de faire un peu de publicité pour promouvoir son œuvre.
Suite cette demande Céline estime sa voix peu radiophonique et son image peu séduisante pour la télé. Il décide donc d’écrire un petit roman sous forme d’une interview de lui-même par le Professeur Y.

Le professeur Y envoyé par Gallimard n’est point très heureux d’interviewer Céline qu’il n’apprécie guère, cela s’avère difficile. Céline va gouverner cet entretien, poser les questions et donner les réponses. Il est critique, virulent, piquant, moqueur.

« Vous les verrez toujours invinciblement, ces gens capables, se ruer sur le faux ! Comme le cochon pique à la truffe. »
« Je n’ai pas d'idées moi ! Aucune ! Et je ne trouve rien de plus vulgaire, de plus commun, de plus dégoûtant que les idées ! Les bibliothèques en sont pleines ! Et les terrasses des cafés… »

Rémy Oppert avec grande prestance et talent, nous charme. Nous avons sous nos yeux Céline, il nous enchante et déclame avec naturel et brio ce magnifique vocabulaire Célinien.
Jack Gallon nous émeut dans le rôle de ce professeur Y qui devient ensuite colonel… Ce colonel dépassé par cet entretien qui doit en plus gérer ses problèmes de prostate !
Ce texte est percutant mais aussi plein d’humour. Nous sommes surpris par l’autodérision de Céline qui n’hésite pas à faire sa propre critique par l’intermédiaire du professeur Y.
On ressent avec grand plaisir la complicité entre les deux comédiens. Cette pièce est un vrai petit bijou.
10 oct. 2018
8/10
5
« Le square des Arts et métiers » tout un programme, tout un poème ! C’est là que le mystérieux Professeur Y demande à Céline une interview.

Celui-ci n’aime guère les journalistes, il a des difficultés pour la vente de ses romans, et Gallimard lui demande de revenir dans l’actualité littéraire au travers d’un texte, ce que fera Céline et en plusieurs épisodes !

Céline dans ce roman étrille tout ce petit monde littéraires et ses confrères morts ou vivants ! Il règle ses comptes, ce qui lui pèse le plus c’est de devoir expliquer à ce journaliste énigmatique et imbu de lui-même, ce qu’est le style Céline, les « trois points », etc. En fait, le personnage est imaginaire mais il fallait un « Auguste » pour lui donner la réplique. Il y a de la dérision et du clownesque dans ce duo.

Son credo « les lecteurs français sont snobs, gogos et bluffés… », Le texte acerbe, au vitriol de ses contemporains et il ne s’en lasse pas.

Rémi Oppert, désabusé, laissant couler le texte avec facilité, Jack Gallon se laissant malmener mais comment résister à ce « monstre » de la littérature !

On sourit des reparties de Céline et des problèmes de santé du professeur, Céline étant écrivain et avant tout médecin.

Un texte à découvrir pour mieux ressentir le style Céline.