Critiques pour l'événement Cyrano de Bergerac (Porte St Martin)
13 févr. 2016
0,5/10
165
Il m'a fallu quelques minutes, pour évincer "non complètement" la présence de Depardieu, incarnant ce Cyrano dans le film de Rappeneau, si puissant, truculent, touchant, pour tenter vainement de rentrer dans cette adaptation de Pitoiset.

Je fus d'abord saisi par la scénographie inhospitalière de l'hôpital psychiatrique, qui me plu tout de suite. En revanche, quelle déception en ce qui concerne le jeu de Torreton, sapant certains passages, d'une poésie et d'une touchante beauté, (sous la plume de Rostand et dans la bouche de Depardieu) comme la scène des "Non merci" ou encore la fin avec Roxane, banalisant le moindre vers, sans sentiment.
Pis encore, et là je m'en prends à Pitoiset, qui par désir de modernité vient nous mettre un ordinateur sur scène avec Skype, pour la scène du balcon. Pitoyable. Et parlons de l'acteur jouant Christian de Neuvillette, dont je ne comprenais que couic, et que je souhaite voir retourner à l'école prendre des cours de diction. Quant à les mettre dans un hôpital psychiatrique, il était évident qu'il fallait justifier ce point de vu de la folie, et donc Pitoiset s'en est chargé, en nous présentant une pièce clownesque, burlesque, soupçonnant même Torreton d'aller chercher le "drôle", "le comique".
Non, vraiment, je n'y ai vu aucune poésie, aucune dimension épique, pas de truculence, pas de puissance.