top5 (2)

Piège Mortel

Piège Mortel
De Gérald Sibleyras, Ira Levin
Mis en scène par Eric Métayer
Avec Nicolas Briançon
  • Nicolas Briançon
  • Cyril Garnier
  • Virginie Lemoine
  • Théâtre La Bruyère
  • 5, rue La Bruyère
  • 75009 Paris
  • St-Georges (l.12)
Itinéraire
Billets de 22,00 à 38,00
À l'affiche du :
19 janvier 2017 au 11 mars 2017
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
    • HORAIRES
    • 15:30
    • 21:00

Après un échec cuisant tant auprès du public que de la presse, Sidney Brown se désespère. Cet auteur de pièces policières est en panne d’inspiration.

Il lui faut un nouveau succès à tout prix. Il reçoit Piège Mortel, la pièce d’un jeune auteur. 

Un triomphe assuré.

 

Jusqu’où Sidney sera-t-il prêt à aller pour mettre la main dessus, lui qui a passé sa vie à imaginer des meurtres et des intrigues ?

 

Piège Mortel (deathtrap) est une pièce de théâtre d'Ira Levin (décédé récemment) qui a été adaptée au cinéma en 1982.

Eric Métayer est un metteur en scène de 58 ans qui a remporté le Molière de la mise en scène en 2010 pour Les 39 Marches.

Virginie Lemoine est une actrice et humoriste de 55 ans. En ce moment, elle met en scène la comédie musicale 31 à la Comédie des Champs Elysées et la pièce Le Bal au Théâtre Rive-Gauche.

Nicolas Briançon est un comédien de 54 ans. En 2015, il a reçu un Molière pour sa mise en scène de Voyages avec ma Tante. Il joue actuellement dans Pour un Oui ou Pour un Non à 19h au Poche Montparnasse puis à 21h dans Piège Mortel !

Cyril Garnier est un humoriste du duo Garnier et Sentou (le grand !). En 2016, il a joué dans Les Lapins sont Toujours en Retard.

22

La critique de la rédaction : 8/10. Un polar haletant !

Du début à la fin de Piège Mortel, nous sommes tenus en haleine par l’histoire de cet écrivain cherchant à renouer avec le succès. Ce personnage intrigue car nous avons du mal à comprendre, expliquer ses (mauvaises) intentions et savoir jusqu’où il est capable d’aller pour l'argent ou la gloire.

Nicolas Briançon joue ce rôle diabolique à la perfection. Il dépense une énergie impressionnante. Virginie Lemoine et Cyril Garnier campent également avec talent leur personnage.

Les dialogues sont bien écrits. Nous rions, puis sursautons, sommes accrochés à nos sièges. Les rebondissements ainsi que la mise en abyme du polar dans le polar rendent paranoïaques. Nous craignons que les nombreuses armes accrochées au mur du joli décor servent toutes à un moment ou un autre...

Nous sortons du théâtre sous le choc, en nous demandant si nous avons bien résolu l’énigme… Si nous avons bien compris quelle était la part de réalité et de fiction.

Note rapide
8/10
18 pour 18 notes et 16 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
5 critiques
Note de 4 à 7
28%
11 critiques
Note de 8 à 10
72%
Toutes les critiques
8/10
1 0
Quand un auteur de pièce policière en panne d'inspiration reçoit un texte prometteur on peut s'attendre au pire de sa part. Et c'est le meilleur qui ouvre la deuxième partie de saison au Théâtre La Bruyère où le duo Sibleyras / Metayer semble bien parti pour un nouveau succès avec ce polar aux rebondissements multiples mené avec talent par Nicolas BRIANCON.

Impossible d'en dire plus sans prendre le risque de vous priver du plaisir de découvrir par vous-même tous les méandres de ce PIEGE MORTEL. Je me contenterai de vous dire que l'écriture d'Ira LEVIN, adaptée par Gérald SIBLEYRAS fait mouche à tous les coups. Guidé par la mise en scène énergique d'Eric METAYER (Molière de la pièce comique en 2010 pour Les 39 marches), rebondissement et retournements se succèdent, laissant le spectateur scotché. Le scénario n'a rien à envier à celui du LIMIER, chef-d'oeuvre de Mankiewicz.

C'est dans le beau décor d'Olivier HEBERT que se déroule ce polar en huis clos. Un manoir ancien isolé, un mur de pierre déployant une collection d'armes, le bureau de l'écrivain, une baie vitrée qui donne sur le jardin, des volets qui claque les soirs d'orage, le feu qui crépite dans la cheminée, une voisine aux capacités surprenantes, un mur décoré d'affiches de pièces à succès (avec un petit clin d’œil aux 39 marches) : tout est en place pour nous faire vitre une soirée pleine de surprise.

On retrouve la touche d'Eric METAYER dans la mise en scène. Des accessoires qui jouent des tours, des jeux de lumière précis, des comédiens affûtés qui nous mènent par le bout du nez sur des chemins que nous n'avions pas imaginés. Les positions des uns et des autres sont constamment chamboulés et si on pressent qu'il va se passer quelque chose de surprenant nous sommes constamment surpris par la tournure des événements.

Nicolas BRIANCON prend plaisir à être Sidney. Farceur, cynique, manipulateur, fourbe, inquiet, amoureux, jaloux : il excelle à brouiller les pistes pour mieux nous perdre. Virginie LEMOINE, anxieuse à souhait, a du mal à suivre les méandres de la réflexion de son mari. Dans le rôle du jeune Clifford Anderson, Cyril GARNIER (du duo Garnier et Sentoux), est intriguant, séduisant, intelligent. Si Marie VINCENT est parfois un peu caricaturale mais compose un personnage truculent. Damien GADJA clôture avec justesse la distribution.

PIEGE MORTEL, Deathtrap dans la version originale en anglais, a été adapté au cinéma par Sidney LUMET. Le duo Gérald SYBLEIRAS / Eric METAYER qui n'en est pas à son premier succès, transforme l'essai et nous a concocté un petit bonbon qui se savoure lentement et avec délice, qui laisse éclater à chaque bouchée une saveur différente et surprenante.
20 févr. 2017
8/10
4 0
Ils sont rares, les polars américains adaptés au théâtre. Piège Mortel est l’adaptation du texte de l’auteur américain Ira Levin (Un bébé pour Rosemary).

Dans le rôle principal, un Nicolas Briançon au sommet : Sidney Brown, célèbre écrivain nostalgique de sa gloire passée, il vit reclus dans une demeure de campagne avec sa femme Myra interprétée par Virginie Lemoine. Lorsqu’il reçoit le manuscrit de l’excellent Piège Mortel rédigé par un élève de ses séminaires, l’écrivain à succès est étonné par la qualité de ce texte qu’il voit déjà comme la pièce de théâtre de l’année. Depuis son immense bureau décoré par d’armes de crime plus ou moins factices, Brown a les idées noires… Sera-t-il capable de tuer pour retrouver la gloire ? Sa femme réussira-t-elle à lui faire retrouver la raison ? Jusqu’où peut-on aller par ambition ?

N’en racontons pas plus : l’intrigue est telle que le spectateur ne doit rien savoir pour pouvoir être surpris.

J'ai adoré le jeu des comédiens, le suspense de toute la pièce malgré les quelques événements un peu tirés par les cheveux.
17 févr. 2017
9/10
7 0
Oh le beau piège que voilà !

On sait qu'on va se faire prendre dans une souricière au décor magnifique mais on y va quand même car c'est un vrai plaisir de se faire emmener dans ce polar qui possède sa dose de rebondissements stressants, tout en gardant des rélexions comiques pour détendre l'atmosphère. Mais au sujet de l'histoire, je ne peux rien en dire sinon...COUIC !!

On est attentif, puis surpris, enfin on s'accroche à son fauteuil ou au bras de son voisin de droite, puis on se détend en riant un peu et hop le stress revient ! L'ambiance tendue se ressent chez les spectateurs qui sont sidérés par certaines scènes.

Que dire des comédiens ? Ils sont très bons évidement mais mention spécial à Sarah Gellé qui reprenait au pied levé le rôle de Marie Vincent blessée la veille, est une voyante un peu voyante mais réussie.
Et bien sur, Nicolas Briançon est fabuleux.

Faut y aller !!!
17 févr. 2017
7/10
1 0
Amis de la mise en abîme, bonsoir ! Piège mortel, c'est une pièce sur un auteur de pièces, qui invente non pas une pièce mais un moyen d'en voler une...

Une intrigue qui n'en finit pas d'ouvrir de nouveaux tiroirs, à cheval entre rebondissements et comédie pure. L'humour y est noir, savoureux, et les dialogues, adaptés par Gérard Sibleyras, sans temps mort.

Le décor et les lumières sont impeccables, très cinématographiques et détaillés, ce qui nous plonge sans retenue dans cette histoire déjantée et rythmera la pièce jusqu'à sa résolution.
Le trio Briançon/Lemoine/Garnier (toujours aussi canon depuis Les lapins sont toujours en retard) touche à l'excellence, aussi convaincants qu'inquiétants.
Coup de cœur absolu pour Marie Vincent, extraordinaire et drôle à chacune de ses interventions !

Les surprises sont multiples ! Plus on essaye de deviner la suite... moins on y parvient.
Un minuscule reproche : si les rebondissements sont de plus en plus rocambolesques, on atteint finalement le point où l'incrédulité nous fait basculer sur la comédie en oubliant le côté polar, sans que cela ne soit un véritable problème, après tout...

C'est une réussite sur tous les plans, qui donne envie de découvrir l'adaptation en film de cette pièce, et de retomber dans le piège.
17 févr. 2017
8/10
4 0
Tâche ardue que de rédiger la critique de ce déroutant Piège Mortel proposé par le Théâtre La Bruyère sans en dévoiler trop. Car pour ménager la surprise – et le plaisir – des spectateurs, il est préférable de ne RIEN révéler. Si ce n’est qu’une fois le piège lancé c’est une succession de rebondissements plutôt efficaces qui se succèdent dans une atmosphère angoissante, le tout mis en scène par Eric METAYER dans un décor magnifique. On a clairement affaire à une production de qualité ! Laissez vous donc piéger, foi de spectateur averti vous passerez une agréable (et mortelle) soirée.

UN POTAGE AUX MILLES SAVEURS
Sidney Brown est un auteur de pièces à succès qui se confronte au syndrôme de la page blanche. Un jeu auteur lui envoie le manuscrit d’une pièce dont Sydney sent qu’il a le potentiel pour être un succès… Voilà pour l’intrigue de départ, le reste est à découvrir. On dit souvent que c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes : le goût de cette soupe-ci est surprenante, veloutée et pimentée à souhait ! Il s’agit d’une nouvelle adaptation de la pièce Deathtrap de Ira LEVIN (créée en 1978 et auréolée de nombreux récompenses à Broadway) signée Gérald SIBLEYRAS qui, je crois comprendre, prend quelques libertés avec la pièce d’origine. Pour autant la mécanique semble respecter : une pièce en deux actes dans un décor unique avec cinq personnages. Et des rebondissements en cascades qui vous font sursauter sur votre siège (et croyez moi je suis du genre stoïque habituellement).

Coups de théâtre sur coups de théâtre disais-je, certains peinant néanmoins à trouver le juste équilibre entre crédibilité et surenchère… De fait il faut avoir l’esprit ouvert pour les apprécier à leur juste valeur ! La mise en scène rythmée et survoltée de METAYER tend aussi à souligner le côté farce de la pièce. A noter que même si j’aurais fort volontiers apprécié un ton plus sombre mais j’ai totalement adhéré à la proposition du metteur en scène.

UNE TÊTE D’AFFICHE AU MEILLEUR DE SA FORME
En dramaturge en panne d’inspiration à la recherche de sa gloire passée Nicolas BRIANÇON interprète à la perfection un personnage ambigu, à la fois ouvert et sinistre. Le bonhomme semble prendre un plaisir évident à interpréter ce personnage, dont l’évolution est plus intéressante que son personnage du très insipide La Rivière l’année dernière. Dans le rôle du jeune auteur prometteur aspirant au même rêve de gloire que Sidney Cyril GARNIER apporte juste ce qu’il faut de fraîcheur et de candeur à son personnage. En épouse dévouée et protectrice Virginie LEMOINE est juste et attachante. Seul bémol à mes yeux le personnage interprété par Marie VINCENT, dont l’excentricité excessive n’était pas spécialement à mon goût. Pour autant en terme de comédie la comédienne est d’une efficacité redoutable.

Amateurs de thriller à rebondissements, je vous invite donc à découvrir le machiavélisme jusqu’au boutiste de ce PIEGE MORTEL. Une excellente surprise théâtrale qui allie suspense, humour et frissons fort à propos. Aussi je me joins avec insistance aux comédiens pour vous supplier, une fois le piège révélé à vos yeux ébahis, de ne pas dévoiler une once de l’intrigue. Vous êtes prévenus.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor