top5 (4)

L'envers du Décor

L'envers du Décor
De Florian Zeller
Mis en scène par Daniel Auteuil
Avec Daniel Auteuil
  • Daniel Auteuil
  • Isabelle Gélinas
  • François-Eric Gendron
  • Pauline Lefevre
  • En tournée dans toute la France
Itinéraire
Billets de 30,00 à 100,00
Evénement plus programmé pour le moment
Réservation de tickets

Patrick tient absolument à présenter à ses amis la jolie jeune femme pour laquelle il a quitté Laurence.

Daniel n'est pas contre l'idée alors qu'Isabelle trouve que Patrick est ridicule de tout plaquer pour une serveuse sexy.

 

Le spectateur se retrouve dans les coulisses de leurs pensées. N'avez-vous jamais eu envie de savoir ce que pensent vos amis ? Dit-on toujours la vérité, même à sa femme ?

 

C'est avec cette histoire de couple et d'amitié que Daniel Auteuil signe sa première mise en scène. Cet acteur avait gagné un Mini-Molière AuBalcon pour sa belle prestation dans Nos Femmes.

Florian Zeller est un écrivain de 36 ans, auteur des pièces Le Père (Molière de la meilleure pièce de théâtre privé), La Vérité (avec Pierre Arditi en 2011), Une Heure de Tranquillité (avec Fabrice Luchini en 2013), L'Autre et Le Mensonge (au Théâtre Edouard VII la saison passée), dont le succès a été plus limité.

Pour la reprise de L'Envers du Décor, Isabelle Gélinas remplace Valérie Bonneton.

 

Succès financier mais triomphe de banalité, cette pièce a été contaminée par le Syndrome de la tête d'affiche.

476

La critique de la rédaction : 4/10. C'est triste de voir qu'un texte si inabouti puisse être joué dans un si grand théâtre par un beau casting comme celui-ci.

Le concept de départ est intéressant : nous entendons les pensées de chacun des personnages car ils les énoncent à voix haute. Un thème propice à des situations comiques, à des réflexions intéressantes sur les relations humaines pourtant complètement gâché par une écriture décevante. Le couple hôte et le couple invité n'ont rien à se dire, ce qui donne lieu à des dialogues complètement creux, dénués d'intérêt.

Nous nous ennuyons surtout en seconde partie de spectacle parce que pendant les premières scènes (qui durent une éternité) nous espérions secrètement que cela devienne bien. Malheureusement, les situations évoluent très peu au fil de la pièce et nous n’apprenons rien sur les personnages.

Daniel Auteuil a un rôle clownesque qui ne lui va hélas pas du tout. Sans consistance, démuni face à sa femme, il rêve lâchement d'une autre vie. Il pense beaucoup mais ses réflexions ne volent pas très haut. Nous aimons habituellement cet acteur mais là ça ne fonctionne pas, il surjoue, tout comme Valérie Bonneton.

Face à eux, les deux autres protagonistes se distinguent avec un jeu plus juste.

Seul le décor est beau et travaillé. À chacun de voir s'il est prêt à payer 50 € pour sourire 3 fois et admirer un joli décor. Dans ce même théâtre nous vous suggérons plutôt d'aller voir Maris Et Femmes, une adaptation de Woody Allen très réussie.

 

Note rapide
Meilleures critiques
Meilleure critique positive
13 févr. 2016
7,5/10
311
0
OK, nous ne sommes pas chez Molière, OK nous ne sommes pas chez Ibsen. C'est du boulevard et du bon boulevard.

Certes, ce n'est pas d'une finesse absolue mais cela l'est rarement dans du Boulevard. Et dans la salle, le public rit tellement que, parfois,...
Lire la suite
Meilleure critique négative
22 janv. 2016
1/10
283
1
Horriiiiiiiible ! Tout a fait d'accord avec la critique de la rédaction mais je serai encore plus sévère.

Tout est caricatural et transpire le racisme social. Les prestations sont gênantes tant elles sont grotesques. L'écriture est d'une médiocrité...
Lire la suite
Toutes les critiques
2,5/10
47 0
Alors,
Comment dire,
Sans conteste ce que j'ai vu de plus mauvais cette saison, et même depuis plusieurs saisons.
A commencer par le texte : machiste et fait de mauvais mots. Un quinquat dont le couple n'est pas au mieux flashe sur une bombe platine. Evidemment elle est blonde. Evidemment elle voudrait faire du cinéma mais n'est pas assez douée et donc elle fait de la photo de charme. Et évidemment elle est cruche. Pire, elle est intelligente mais sait que sa seule chance d'attirer l'attention est de faire la cruche. Qu'elle inventivité ! Et évidemment le quinquat se transforme en loup d'un dessin animé de Tex Avey et est incapable de se tenir dès qu'il voit sa proie, quand bien même elle est déjà à un autre. Surtout qu'au final sa maîtresse n'a qu'à siffler son petit chien chien pour qu'il rentre tranquillement à la niche, avec le sentiment d'avoir gouté à la liberté, quand il n'a fait qu'être manipulé par sa femme.

Florent Zeller, dont j'avais beaucoup aimé LE PERE, sombre ici dans la facilité. Aucun message dans ces situations de boulevard. Aucune morale, aucun enseignement, aucune réflexion. Le vide.

Daniel Auteuil est d'habitude un comédien plutôt convainquant. Il se met en scène dans cet envers du décor. Ah oui, envers parce que les pensées des protagonistes nous sont livrées à haute voix entre deux échanges entre les comédiens. Mais ce qui marche à la télé dans House of Card ne fonctionne pas du tout dans cette mise en scène convenue. Sans compter que Daniel Auteuil surjoue et n'est pas crédible dans le rôle du loup de Tex Avery.

Heureusement il y a Isabelle GELINAS, toujours digne, François-Eric GENDRON, digne copain, et Pauline LEFEVRE, ex-Miss Météo qui s'en tire bien dans le rôle de cruche qui lui est assigné.

Un spectacle qui ravi les amateurs de tête d'affiche, mais qui pêche par un flagrant manque d'ambition. Dommage.
31 déc. 2016
4/10
51 0
Grosse déception pour voir une pièce où les places sont si chères avec des acteurs que j'aime pourtant beaucoup -dont Valérie Bonneton et Daniel Auteuil- mais le texte est tellement au ras du sol et les ficelles tellement grossières qu'on a du mal à rire et à rester assis aussi longtemps!

Comme d'autres je touve qu'Auteuil en fait trop et Bonneton hurle tout au long de la pièce, il parait que la version avec Gelinas est meilleure...
Bon le texte lui ne change pas donc je ne retournerai surement pas la voir. On attendait mieux du Théâtre de Paris, sic.
21 nov. 2016
8/10
69 0
Je ne comprends pas les critiques méchantes sur l'auteur et le texte. Cette pièce est distrayante, originale, jouissive, bien écrite et jouée à la perfection...

L'intérêt intellectuel, on s'en fout ! C'est du boulevard et on sait ce qu'on va voir !!!
19 nov. 2016
2/10
78 0
Nous étions également en fond de salle, obligés de se contorsionner pour ne voir qu'une partie de la scène.

Pièce inintéressante, sans rebondissements, laborieuse : on s'y ennuie ferme, la personne proche de moi a passé son temps sur internet/portable : nous voulions partir à l'entracte, mais il n'y en avait pas.

Bref une mauvaise soirée bien chère. Seuls le décor et les beaux sièges utilisés sur scène étaient intéressants.
16 nov. 2016
8/10
69 0
J'avais squizzé la version précédente car les avis de mes amis n'étaient pas bons.
Par contre au vu des retours sur d'autres sites, je suis allée voir cette version avec Isabelle Gélinas et je ne l'ai pas regretté car j'ai beaucoup ri.

Certes Daniel Auteuil en fait un peu trop mais la mise en scène originale participe beaucoup au déclenchement du rire.
A voir.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Rire
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor