top5 (2)

Le Chien

Le Chien
De Eric-Emmanuel Schmitt
Avec Mathieu Barbier
  • Mathieu Barbier
  • Patrice Dehent
  • Théâtre Rive Gauche
  • 6, rue de la Gaité
  • 75014 Paris
  • Edgard Quinet (l.6), Gaité (l.13)
Itinéraire
Billets de 18,00 à 35,00
À l'affiche du :
21 janvier 2017 au 26 mars 2017
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
    • HORAIRES
    • 18:00
    • 19:00

"Si les hommes ont la naïveté de croire en Dieu, les chiens ont la naïveté de croire en l'homme."

Quel est donc le secret qui cadenasse l'âme de Samuel Heymann, ce médecin apprécié de tous mais qui reste un inconnu même aux yeux de sa fille ? Quelle est l'admirable relation qui le lie depuis 40 ans à ses chiens ?

Mené comme une enquête policière, ce texte émouvant traite de la communication entre les êtres, de l'amour, de la haine, de la vengeance et du pardon : une surprenante et bouleversante leçon d'humanité, succès du festival off d'Avignon 2016.

 

49

La critique de la rédaction : 7.5/10. Un joli texte, assez émouvant, dit par deux hommes entourés d'un décor simple.

Le premier raconte la vie d’un médecin immensément attaché à son chien, représenté par le second acteur, qui n’interviendra que plus tard.

L’histoire paraît assez simple au départ : ce médecin semble adorer son chien comme tant d'humains aiment leur animal de compagnie. Pourtant nous nous rendons vite compte qu'il manque des bouts de ce puzzle et que la suite de la pièce nous réserve des surprises. Chaque indice posé au fil de la narration lors de la première partie assez lente, nous aidera à savourer la suite comme un roman exquis.

Le conteur a un charisme et une voix qui nous captivent, le médecin lui met beaucoup d'émotion lorsqu'il parle. Le rythme s'accélère, puis nous sentons une petite larme monter lors de l'épilogue.

Un bon moment.

Note rapide
8,0/10
14 pour 14 notes et 12 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
2 critiques
Note de 4 à 7
29%
10 critiques
Note de 8 à 10
71%
Toutes les critiques
21 janv. 2017
8,5/10
8 0
Pour ma note, j'ai hésité un long moment entre le 8 et le 9.

8, parce qu'il faut bien dire que la mise en scène est plus qu'austère. Aucun décor, 2 comédiens qui ne se renvoient même pas la réplique. Chacun nous racontant une histoire (qui les lient) l'un après l'autre.

9 parce qu'au delà de ce minimalisme, la pièce est bouleversante et raconte énormément avec si peu d'artifice. Difficile de ne pas en ressortir avec la larme à l'œil, avec une conclusion que j'ai trouvé extrêmement profonde de sens.

Autant vous prévenir, ce n'est pas une soirée rigolade. Mais la réflexion que nous inspire cette pièce est bien ce qui en fait une œuvre qui restera à l'esprit.
10 déc. 2016
8/10
23 0
L'affiche ne me donnait pas du tout, mais pas du tout envie d'aller voir la pièce. Mais les critiques du site étaient vraiment bonnes et j'aime bien E-E Schmitt.
Maintenant je me souviens pourquoi j'aime cet auteur. Merveilleuse écriture, l'histoire vous enveloppe tout doucement mais entièrement.

Décor hyper sobre. 4 cubes, fond noir. 2 acteurs. Le récit du premier est tellement long que j'ai un instant cru que l'autre ne parlerait jamais... Et ce n'était pas ma seule crainte. Moi qui suis sensible aux décors, aux costumes, qui aime avoir l'impression d'être au "spectacle", ça partait mal quand même.
Et en fait, je me suis laissée totalement transporter par l'histoire.

Les deux comédiens ont une présence très forte. Et pourtant, tout est doux, posé, dans l'intonation, le déplacement, les lumières. Mais tout est terriblement intense. Leur jeu, les quelques transformations vocales pour imiter les personnages qui entrent dans le récit et... l'histoire. Le fond et la forme. J'ai aimé les mots choisis, la construction des phrases très belles, la narration était de qualité. Et l'histoire ! A ce propos, je remercie les critiques précédentes de n'avoir rien dévoilé car la découverte fut encore plus appréciée. Je me suis surprise à sortir mes mouchoirs (j'ai fait passer ça pour le rhume d'hiver) ... plusieurs fois durant la pièce (saleté de rhume !).

J'ai eu l'impression d'être au coin du feu et qu'on me racontait une merveilleuse histoire où diverses émotions se mêlent entre sourire et larmes. Les mots et le jeu des acteurs m'ont enveloppée, transportée, émue. 4 cubes, un fond noir, une bonne histoire jouée par deux grands comédiens, ça suffit à faire vivre un moment intense.
10 déc. 2016
7,5/10
27 0
Le monde extérieur s'arrête une fois que le noir se fait sur scène. Le calme vient doucement et les moments d'intensité sont perturbés par les sonneries de téléphone qui ont été volontairement laissés en mode son. Cela met en exergue l'émotion sincère qui nous touche. J'entends par-ci, par-là quelques larmes qui s'écoulent.

Comment rester de marbre face à l'horreur de la situation et à ces images qui viennent tout de suite en tête ? La voix des comédiens est délicate. Sur scène, il y a juste quatre cubes en bois sur fond noir. Les deux hommes bougent doucement sans aucun mouvement brusque. La gestuelle est accompagnée subtilement avec la lumière. Par contre, je n'aime pas trop les transitions musicales qui pour moi, n'apportent rien.

Lorsque le spectacle touche à sa fin. Le noir se fait progressivement sur scène pour laisser le temps au spectateur de revenir sur la planète terre en 2016. Puis les applaudissements viennent et ne s'arrêtent pas. Humblement les comédiens nous remercient ainsi que les techniciens. Le calme revient doucement. Les portes s'ouvrent. Il faut partir car un autre spectacle se joue après. L'émotion est toujours là coincée au coin du coeur. Une fois dehors, je croise un SDF qui crie "au pied Argos". Je le regarde avancer et une larme coule simplement d'un oeil. L'air frais me fait du bien. J'avance dans un silence calme avant de revoir la foule qui m'entoure partout.

Une pièce touchante qui sait, avec une mise en scène simple, mettre en valeur des comédiens de talent et un magnifique texte.
8/10
38 0
Une belle histoire racontée par deux comédiens charismatiques.

Dans un décor dépouillé, un écrivain nous raconte l'attachement très particulier d'un médecin à son chien. Dit comme ça, ça a l'air banal comme histoire. Evidemment derrière cette histoire, il se cache un drame qui nous sera révélé au fur et à mesure.

Ce qui est fort, c'est que nous suivons le déroulé de l'histoire tout en ressentant de vives émotions : peur, souffrance, douleur, reconnaissance, ...

Le chien c'est à la fois une page d'histoire, un drame et une histoire d'amour et les deux comédiens Mathieu Barbier et Patrice Dehent ne jouent pas cette pièce, ils incarnent vraiment les deux personnages.

Allez y !
14 nov. 2016
8/10
23 0
L'heure du conte.
C'est comme une histoire qui serait lue, mais sans livre.

Pour des émotions en live. Les sentiments que les acteurs expriment et font ressentir sont très forts. Mais à la différence avec une simple lecture, ici, les deux très bons acteurs se sont imprégnés de l'histoire. L'un occupe l'espace comme personne, l'autre pose sa voix comme pas deux. Ce duo est remarquable, l'histoire touchante.

Amateurs de petites histoires avant d'aller dormir, vous pouvez foncer.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor