Le Cas Martin Piche

Le Cas Martin Piche
De Jacques Mougenot
Mis en scène par Hervé Devolder
Avec Jacques Mougenot
  • Jacques Mougenot
  • Hervé Devolder
  • Les 3 Soleils
  • 4, rue Buffon
  • 84000 Avignon
Itinéraire
Billets de 22,00 à 30,00
Evénement plus programmé pour le moment
Réservation de tickets

Martin Piche est atteint d’un mal étrange : il souffre d’un manque absolu de curiosité… Cela ne va pas manquer d’exciter au plus haut point celle de son psy !

Pour tenter de résoudre l’énigme que pose ce cas inhabituel et désarmant, le spécialiste devra faire appel à toute sa sagacité et son imagination dans une séance spectaculaire où les situations comiques s’enchaîneront, passant de l’insolite au burlesque, du touchant au cruel, de l’absurde à l’inquiétant.

 

Attention, cette pièce est seulement jouée les mercredis, vendredis à 19h et les dimanches à 15h.

Retour aux pièces géniales

 

Le Cas Martin Piche a été récompensé du Triomphe AuBalcon du meilleur dénouement (2016).

309

La critique de la rédaction : 7.5/10. Nous n’aurions jamais imaginé qu’il soit possible d’écrire une pièce entière sur l’ennui !

Monsieur Piche n’est pas dépressif mais il n’a aucun centre d’intérêt, il passe donc ses journées à s’embêter. Son seul moment de répit est lorsqu’il dort.

Interloqués, nous assistons à la première consultation de cet homme chez le psy. Le spécialiste, curieux de tout, semble très enthousiaste d’avoir dans son cabinet un patient atteint d’un syndrome rare. Avant de prescrire un traitement ou de donner des conseils, ce dernier prend bien soin de peaufiner son diagnostic…

L’opposition des personnalités des deux personnages fait naitre des dialogues aussi drôles qu’intéressants. Nous nous prenons de sympathie pour eux car c’est bien joué, joliment écrit, amusant.

Le propos est parfois assez déroutant, donne matière à réflexion sur notre rapport à l’ennui et la façon de lutter contre celui-ci.

Même si nous ressentons une baisse de l’intensité lors du dernier quart d’heure, la fin surprenante nous fait sortir du théâtre avec un grand sourire satisfait.

Note rapide
7,5/10
17 pour 17 notes et 10 critiques
0 critique
Note de 1 à 3
0%
5 critiques
Note de 4 à 7
59%
5 critiques
Note de 8 à 10
41%
Toutes les critiques
14 août 2016
8/10
64 0
Une petite pièce bien sympathique qui, sous des aspects comiques et absurdes, interroge sur le sens de nos actes et le moteur que peut être l'ennui.

Intelligent mais jamais "rasoir" avec deux acteurs / metteur en scène / auteur talentueux et chaleureux.

Un bon moment.
22 juil. 2016
6,5/10
84 0
Martin Piche est touché par une maladie étrange : le manque de curiosité. Pour l’aider à s’en sortir, il va faire appel à un éminent psychologue qui va être intrigué. Pour traiter son patient, il va mettre toute son imagination au service de cette séance thérapeutique où les situations cocasses vont se suivre. Prêt pour une séance de psy ?

L’ennui, peut être aussi une source d’inspiration. Jacques Mougenot après L’affaire Dussaert, décide de proposer un nouveau spectacle où le spectateur allait être pris au dépourvu. Sur scène, il va incarner le patient, gravement atteint d’un manque de curiosité chronique. Il va être accompagné, dans le rôle du psychologue par le metteur en scène Hervé Devolder.

Le spécialiste n’a jamais vu un tel cas, rien de tel pour piquer sa curiosité. Par précaution, comme à chaque séance, il enregistre ce qui se passe pour mieux écouter par la suite. Mais voilà, le patient n’est pas très typique. Il n’aime rien en particulier et éprouve bien des difficultés à écouter ce qu’on lui dit. Tout l’ennuie. Alors va s’enchaîner des échanges et des situations les plus étranges et loufoques, les unes des autres. Tout le public, est pris dans les filets de cet humour et tout le monde se laisse aller à rire.

C’est tellement improbable que c’en est drôle. J’avoue que j’ai beaucoup ri et j’ai apprécié cette fin totalement inattendue pour moi. C’est un beau retournement de situation qui m’a fait encore plus apprécier la pièce. En plus, c’est très bien écrit, c’est très bien joué et c’est très bien mis en scène. Il a tout ce qu’il faut pour passer une agréable soirée.

Si vous voyez cette affiche prêt de chez vous, je vous recommande d’y aller pour passer un bon moment.
19 mai 2016
5/10
151 0
J'ai trouvé des longueurs mais je n'étais pas en condition. C'est drôle mais un peu répétitif.

Cependant, comme pour l'affaire Dussaert, un final inattendu.
15 mai 2016
7/10
122 0
Très bonne pièce!

J'ai beaucoup ri. Un texte fin, intelligent avec d'excellents comédiens qui nous font aussi réfléchir sur notre relation à l'ennui dans notre société actuelle.

S'ennuyer deviendrait il un interdit ?
A voir et même à revoir.
16 avr. 2016
7,5/10
194 0
Ayant vu l'Affaire Dussaert avant ce spectacle, je m'attendais à être encore surprise et séduite par cette pièce.

Ce fut le cas. Tout réside dans la chute finale où tel est pris qui croyait prendre mais pas seulement. Contrairement à la première pièce qui est un seul en scène, nous sommes ici face à un duo qui fonctionne à merveille. Jacques Mougenot y fait encore des étincelles avec ses saillies particulièrement bien senties. Il a réellement un talent d'écriture. Mais l'acteur qui joue le psychologue chargé de son cas, est excellent lui-aussi. A noter qu'il s'agit du metteur en scène Hervé Devolder à l'origine de la mise en scène du spectacle Kiki de Montparnasse.

D'abord, l'entrée en scène du psy, avec une scène clé, celle où il insère une cassette dans son matériel d'enregistrement, ce, afin de conserver une trace de son entretien à venir avec son nouveau patient. Puis l'arrivée du patient, qui prend au pied de la lettre ce que lui dit son psy. La scène du porte manteau est vraiment savoureuse pour cela. Puis le dialogue entre les deux où le psy est confrontée à un cas sans nulle autre pareil. Totalement captivé par ce cas, il s'emploie à conforter son patient dans l'idée qu'il ne le laissera pas tomber et fera tout ce qui est dans son pouvoir pour le soigner. Cela passe bien entendu par l'écoute mais pas que.

Lorsque, par exemple, le praticien emploie la violence, le spectateur est mal à l'aise. Heureusement, cette scène sert la pièce et nous permet d'arriver à sortir de l'intrigue. Car, il est difficile de démasquer une personne qui se fait passer pour ce qu'elle n'est pas, sans employer les grands moyens et la confondre dans ses propres travers.

Bref, un spectacle extrêmement réfléchi, un thème à l'honneur en ce moment avec les pièces, je vous écoute mais aussi Garde alternée. Je la recommande.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Rire
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor