Ici, faites du théâtre et des expositions vos nouvelles addictions !
 
 
 
top5 (29)

La Dame Blanche

La Dame Blanche
De Sébastien Azzopardi, Sacha Danino
Mis en scène par Sébastien Azzopardi
Avec Arthur Jugnot
  • Arthur Jugnot
  • Théâtre du Palais-Royal
  • 38, rue de Monpensier
  • 75001 Paris
  • Palais Royal (l.1, l.7)
Itinéraire
Billets de 16,00 à 60,00
À l'affiche du :
10 septembre 2015 au 23 juillet 2016
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
    • HORAIRES
    • 16:00
    • 16:30
    • 21:00

Cette nuit là, l'imprudent Malo Tiersen n’aurait jamais dû prendre sa voiture.

Il n’aurait jamais dû aller dans cette vieille maison au beau milieu des bois.
Il n’aurait jamais dû avoir ce malheureux accident.
Et vous, vous n’auriez jamais dû pousser la porte de l'effrayant Théâtre du Palais-Royal.

Au théâtre, vous n’aviez jamais eu peur… Jusqu’à ce soir.
La Dame Blanche, vivez l’expérience. A vos risques et périls.

 

 

La Dame Blanche est dans le Top 3 des pièces préférées des blogueurs

La Dame Blanche a été récompensée du Triomphe AuBalcon des sensations fortes !

Cette pièce est interdite aux spectateurs n'ayant pas le coeur bien accroché.

 

Directeur du Théâtre du Palais-Royal avec Sacha Danino, auteur et producteur de ses spectacles, Sébastien Azzopardi enchaîne les succès. Avec sa nouvelle création La Dame Blanche, il prend cette fois-ci le risque de vous faire trembler de peur au théâtre.

C’est en 2003 qu'il monte sa compagnie accompagné de comédiens hors pair avec la capacité de nous plonger à chaque fois dans un univers au caractère bien trempé. Assez vite, ils tourneront dans des dizaines de théâtres parisiens comme le Lucernaire, le Théâtre du Temple, le Café de la Gare, le Splendid… et dans toute la France ! 

Plus de 2 000 représentations pour "Le tour du monde en 80 jours" et 9 ans de tournée, plus de 1 000 représentations de "Mission Florimont" et une nomination au Molière de la meilleure comédie en 2010, une nouvelle performance saluée par la critique et les spectateurs avec "Dernier coup de ciseaux", Molière 2014 de la meilleure comédie.

 

408

La critique de la rédaction : 8.5/10. Une pièce d’horreur très réussie !

Nous nous laissons prendre par la mystérieuse histoire de Malo Tiersen, dont le destin bascule devant nos yeux, dans un effroyable décor.

Les moyens déployés pour les effets spéciaux et trucages sont impressionnants et le résultat stupéfiant. Le Théâtre du Palais Royal nous en met plein la vue et nous passons de surprise en surprise.

La mise en scène est très audacieuse, si bien que nous nous demandons plusieurs fois « Non ? Ils n’ont pas osé ? »

Arthur Jugnot excelle dans son rôle. Nous avons du mal à discerner son côté menteur, froid et sombre de la sympathie qu’il dégage. Sa maitresse ainsi que les voisins de la forêt jouent également remarquablement bien.

En plus d’être scotchés à notre fauteuil au fil des rebondissements, nous rions beaucoup. Pour oublier notre peur…

Cauchemars garantis pendant plusieurs semaines !

Note rapide
Meilleures critiques
Meilleure critique positive
12 sept. 2015
10/10
299
2
Très agréablement surpris par cette pièce de théâtre qui mêle frissons et rires.

Très bon jeu des acteurs, particulièrement Arthur Jugnot qui nous emmène dans sa folie. Les décors sont très réussis et créent une ambiance angoissante avec de bons jeux...
Lire la suite
Meilleure critique négative
14 sept. 2015
4/10
284
9
Cette pièce m’a fait penser aux trains fantômes poussiéreux que l’on trouve encore dans certaines foires. Il y a dans ‘La Dame Blanche’, ce côté un peu bébête. Une peur artificielle est créée.

A la fin on a honte d’avoir eu peur et surtout on se demande...
Lire la suite
Toutes les critiques
3 juin 2016
2/10
21 0
On m'avait dit que c'était une pièce d'horreur... en fait c'est une comédie pas drôle. Des clones des Deschiens sont des tueurs "terroir" de cette pièce de boulevard qui enfile les clichés et les faux fous-rires, et les décors rattrapent à peine une mise en scène poussive (la bagarre la plus fausse au monde, la poursuite la plus lente...) tout au long d'une histoire téléphonée.

Jugnot en comique de boulevard surjoue sans se fatiguer au milieu des gendarmes les plus stéréotypés de l'univers. En guise d'horreur, des gri-gris et des breloques de fête foraine. Aucune ambiance, aucune tension. On rit pendant une scène de torture (ratée, d'ailleurs). Moins de sang que dans le journal de 20h, et moins d'angoisse que dans la vie réelle. C'est affligeant...
27 avr. 2016
7/10
66 0
Avant que la pièce ne commence on est déjà plongé dans l'ambiance : ouvreurs déguisés, personnages qui hantent la salle.... On se prend au jeu et c'est avec le sourire aux lèvres et un léger frisson que l'on commence à regarder la pièce !

J'ai adoré l'atmosphère de "train fantôme", c'est une manière différente de faire un manoir hanté. Les décors m'ont énormément plu, cela m'a fait penser aux "39 marches" dans les nombreuses idées qui en découlent. L'histoire peut paraître de prime abord simpliste mais je l'ai trouvée assez sympa.

Par contre le gros point négatif pour moi ce sont le jeu des acteurs que j'ai trouvé pas terrible et pas à la hauteur. En outre 1h45 c'est un peu long pour ce genre de pièce.

C'est donc une pièce très divertissante, à voir en famille, mais il ne faut pas s'attendre à quelque chose de formidable non plus.
26 avr. 2016
6,5/10
74 0
Scénario assez classique inspiré des récits d’épouvante et de fantastique. Ce qui fait donc l’originalité (et sans doute le succès du spectacle), c’est, outre la qualité des comédiens, de suivre ce type d’intrigue au théâtre.

Effets spéciaux, humour, interactions avec le public, bref : un bon moment de théâtre populaire à partager avec des ados si possible.

Une seule petite remarque : Arthur Jugnot a un ton de voix exagérément guttural tout au long de la pièce, presque parodique parfois.
25 avr. 2016
7/10
83 0
Dès le début, le spectateur est immergé par l'ambiance de l'affiche.
Dans les escaliers, les couloirs, dans la salle rodent des personnages au look étrange.
On s'attend donc à frissonner...

Finalement quand le rideau se lève, on comprend assez vite que l'on ne frissonnera pas comme nous l'avions imaginé. La dame blanche est avant tout une pièce de théâtre où l'on rit beaucoup, rire de "peur" ou rire de bon coeur. Les dialogues, les personnages et la mise en scène sont très culottés, prenant souvent à partie le public, ce qui en fait une pièce interactive.

Le public se prend au jeu et passe la soirée dans un tourbillon de folie, de couleurs, de musiques et de bruitages, judicieusement choisis. Cette pièce casse les codes traditionnels du théâtre et empreinte ceux du cinéma. C'est un pari osé mais réussi !
25 avr. 2016
7/10
86 0
Une pièce originale qui tient difficilement sa promesse.

L’idée première de cette nouvelle création de Sébastien Azzopardi et Sacha Danino est plutôt prometteuse : nous faire peur au théâtre en reprenant la célèbre légende de la dame blanche. Dès lors, on ne s’attend pas à une histoire très élaborée mais seulement à frissonner. Alors peux-t-on vraiment avoir peur au théâtre ? Ici, la réponse est non (ou presque) !

Le problème de cette pièce est bien là, elle ne parvient pas à atteindre son objectif principal. Ce qui se déroule sur scène ne fait pas peur ; seul ce qui se passe dans le public (ou l’appréhension de ce qui pourrait s’y passer) fait légèrement angoisser les spectateurs. Les nombreux effets spéciaux ne parviennent pas à rendre crédibles les actes qui se déroulent sur les planches, alors on n’y croit pas. Du coup la pauvreté du texte se fait un peu ressentir.

Que reste-t-il ? De belles choses tout de même ! Tout d’abord il y a un décor magnifique, digne des comédies musicales type Broadway. Il y a aussi toute une ambiance (lumières, bruitages, musiques, costumes) particulièrement travaillée et réussie. Et puis, si on frissonne peu, on rit tout de même pas mal. Ce qui se passe sur scène est tellement incroyable que des éclats de rire fusent régulièrement dans la salle : « Ils n’ont pas osé ? Et bien si, justement ! » Enfin, la plupart des comédiens sont convaincants et jouent malicieusement à nous faire rire de peur.

Une pièce à voir par curiosité, pour rire beaucoup et frissonner légèrement. Le pari risqué pris par la troupe mérite tout de même d’être salué.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Rire
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor