top5 (17)

Edmond

Edmond
De Alexis Michalik
Mis en scène par Alexis Michalik
Avec Guillaume Sentou
  • Guillaume Sentou
  • Anna Mihalcea
  • Pierre Forest
  • Régis Vallée
  • Stéphanie Caillol
  • Valérie Vogt
  • Nicolas Lumbreras
  • Christine Bonnard
  • Théâtre du Palais-Royal
  • 38, rue de Monpensier
  • 75001 Paris
  • Palais Royal (l.1, l.7)
Itinéraire
Billets de 12,00 à 50,00
À l'affiche du :
15 septembre 2016 au 30 juin 2017
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
    • HORAIRES
    • 16:00
    • 16:30
    • 21:00

Paris, le 28 décembre 1897. Le jour de la première représentation de Cyrano de Bergerac, peu de temps avant le lever de rideau, l’auteur Edmond Rostand interpelle le rôle principal :

"Ah ! pardonnez-moi, mon ami, de vous avoir entraîné dans cette désastreuse aventure."

Après de laborieuses semaines de répétitions, le dramaturge craignait que la pièce soit un fiasco. Son long drame historique en vers, pièce de cape et d'épée avec 5 décors et de nombreux figurants, lui paraissait alors désuète, surannée.

Heureusement, le public parisien lui fait un triomphe ! Un tel succès que les spectateurs se sont déplacés plusieurs fois pour la voir.

 

 

La pièce Edmond est première du Top 3 des pièces préférées des blogueurs !

Après Le Porteur d'Histoire et Le Cercle des Illusionnistes, Alexis Michalik, l'auteur-metteur en scène aux trois Molières, revient pour raconter la triomphale et mythique première de Cyrano de Bergerac.

Edmond, avec ses douze comédiens sur scène, est "un vrai théâtre de troupe" rappelant les grandes épopées théâtrales du XIXe siècle.

Guillaume Sentou est l'un des deux humoristes du duo Garnier et Sentou (oui, le petit !).

 

112

La critique de la rédaction : 7.5/10. Intéressant, amusant et émouvant de découvrir les coulisses de la création du chef d’œuvre Cyrano de Bergerac !

Nous partageons la peine d’Edmond Rostand -Guillaume Sentou- qui enchaine les échecs avec ses pièces de théâtre ne trouvant pas leur public. Heureusement, la roue tourne et l’acteur Constant Coquelin lui commande une pièce. L’opportunité de sa vie…

La suite de l’histoire nous montre comment l’illustre auteur a trouvé l’inspiration pour écrire, elle mêle références historiques et fiction, fait intervenir personnages imaginés et personnalités historiques.

Au fil des minutes, nous assistons à la naissance des célèbres répliques de Cyrano de Bergerac, témoignons des exigences des comédiens qui, avec leurs lubies ont aidé malgré eux à créer la scène du balcon, celle du duel…

La pièce est très rythmée, ceci grâce aux dialogues efficaces, aux changements incessants de lieux et aux nombreux rôles interprétés par les acteurs. Superbe mise en scène !

Nous avons eu un peu de mal avec les deux Corses, Sarah Bernhardt et Roxane qui étaient joués de manière trop criarde et aurions préféré plus de subtilité. Hélas, l’humour et les rebondissements d’Edmond restent parfois trop attendus.

Mais elle est sans conteste l’une des pièces à ne pas louper cette saison.

Note rapide
Meilleures critiques
Meilleure critique positive
16 sept. 2016
8,5/10
94
0
Inutile de dire que l'attente était forte, après ces succès en série pour Alexis Michalik et sa bande. Et le pari est réussi, avec à la clé une nouvelle démonstration de force et une soirée de théâtre exceptionnelle ! Une véritable ode à ce qui constitue...
Lire la suite
Meilleure critique négative
22 sept. 2016
4,5/10
65
2
Mais qu'est-il arrivé à Alexis Michalik ? Et quelle est cette mode de pièces construites comme un patchwork de petites scènes, d'une densité hallucinante, censées, mises bout à bout, nous raconter une histoire ?

J'avais déjà détesté ce procédé dans...
Lire la suite
Toutes les critiques
Il y a 17 heures
9,5/10
5 0
Cette pièce de théâtre est un petit bijou !

La mise en scène est soignée avec les changements de décors qui passent facilement pour passer à la scène suivante. Elle est tellement fluide que la pièce ressemble beaucoup à un film.
Le cinéma dans le théâtre, rare sont ceux qui réussissant ce pari.

Les comédiens ne sont pas en reste non plus, la plupart jouent deux rôles, voire même trois. Une difficulté supplémentaire pour eux, qui doivent changer de jeu d'acteur.
Mon coup de cœur va pour Guillaume Sentou qui interprète avec justesse, sans fioriture, Edmond, le personnage principal. On comprend avec lui les sentiments et les états d'âme de l'auteur.

Un petit bémol pour l'interprétation des deux mécènes de la pièce, teneur d'un bordel, je trouve que leur jeu sonne faux.
Courez voir cette pièce, vous ne regretterez rien. Vous allez rire et même un petit peu pleurer.

Un prochain molière pour Alexis Michalik ?
17 janv. 2017
9/10
8 0
Je n'ai lu que des éloges sur Edmond. Et, j'y apporte ici modestement le mien.

D'abord, il faut saluer le talent de l'auteur, Alexis Michalik. C'est certainement sa passion pour Edmond Rostand qui lui a permis de donner autant de souffle à sa pièce. Laquelle nous raconte les débuts hésitants et mouvementés de ce dernier dans le monde des auteurs de théâtre de son époque. D'un côté, Sarah Bernhard qui croit en lui et en son talent. D'un autre côté un Courteline toujours prompt à le railler. Et, au milieu, des critiques plus que réservés et des producteurs folkloriques.
Heureusement, un joli concours de circonstances va le contraindre à concevoir une pièce - Cyrano de Bergerac - en quelques nuits et, par la même occasion, à aider son meilleur ami comédien à conquérir le coeur d'une femme qui, coïncidence ! est une de ses rares "fans".

Une pièce dans la pièce qui raconte l'histoire de LA pièce... Voilà comment germa dans la tête de Rostand l'idée de son Cyrano. Excellente distribution et belle scénographie des décors.
Bref, un très bon moment passé au théâtre du Palais Royal. Beaucoup d'énergie déployée sur scène.
15 janv. 2017
9/10
4 0
Des textes d'une intense qualité, du rire, du voyage...

On reste assis après la pièce le temps d'atterrir ! Je recommande d'avoir lu Cyrano préalablement pour pouvoir identifier de nombreux clins d'oeil et se projeter encore plus.

Seul mini bémol, ne prenez pas la dernière catégorie, on ne voit pas / peu !
10/10
11 0
Une, deux, trois pièces… tiercé gagnant : Alexis Michalik, c’est une recette qui marche !

« Edmond » est une pièce contemporaine qui nous entraîne au 19eme dans les coulisses de l’écriture d’un des chefs d’œuvre les plus joués du répertoire français: "Cyrano de Bergerac". Un pic vous dites ? Dans ce beau théâtre du Palais-Royal, les douze acteurs sur scène tourbillonnent dans une mise en scène qui tient les spectateurs en haleine pendant les deux que durent la pièce.

C’est qu’Alexis Michalik, metteur en scène inventif, sculpte ses spectacles au rythme des séries télé : le décor change sous nos yeux comme dans un long plan séquence où les coulisses nous seraient montrées volontairement. A la scène fixe d’un théâtre, Alexis Michalik insuffle donc le mouvement du petit écran sans que le propos se perde ni qu’on décroche : tout est dynamique et vivant, prenant même. Le rêve et la nostalgie de ces temps que nous n’avons pas vécu en propre. Voilà ce que nous offre le spectacle si bien rythmé d’Alexis Michalik.

Je me méfie souvent du contemporain car j’aime la beauté du verbe et la cohérence des spectacles classiques guidés par des métriques et des règles de jeu. Mais avec cette mise en scène remplie du temps présent, Alexis Michalik parvient à sublimer ce passé qu’il fait surgir sur scène. Aussi la pièce parlera autant aux connaisseurs qui trouveront en « Edmond » une version rafraîchissante et originale restant fidèle au texte et qui permet au spectateur de se remémorer la dernière mise en scène qu’il aura vu (avec Michel Vuillermoz sans doute?). Mais la pièce parle également aux spectateurs moins aguerris pour leur donner le goût, ce goût du théâtre et de l’oralité, si souvent présenté comme difficile d’accès et réservé aux élites. Mais combien de jeunes amènerait-on à lire le texte avec de si belles mises en scène, combien d’yeux s’ouvriraient et s’étonneraient d’aimer ça, le plaisir de reconnaître une tirade et d’en compléter une autre, le plaisir de se laisser raconter l’histoire de ceux qui gisent dans nos livres de français ? Humain, trop humain Alexis Michalik réussit pour moi à chaque fois à faire vibrer et nous faire toucher du doigt le sublime de cet art de la scène. Quand je sors : je me sens vivante. Le théâtre, et c’est ici mon plaidoyer personnel en cette nouvelle année 2017, est un baume au cœur et peut créer du lien entre les hommes. « “Rien de plus futile, de plus faux, de plus vain, rien de plus nécessaire que le théâtre » disait M.Jouvet !

En résumé ? Un succès qui va de soi tant est palpable la générosité du metteur en scène et son talent de transmission porté par une troupe au diapason! Je dis "longue vie" à ce théâtre contemporain là !
28 déc. 2016
5/10
10 0
Par rapport à la pièce Cyrano de Bergerac, c'est un complément mais c'est beaucoup moins bien.

Tout y est au delà de toute critique, mais on regarde le temps passer. Ça fait rudement bien de dire que l'on a aimé que c'est une pièce sur une pièce, avec connotation historique, et que ce n'est pas facile à suivre comme une pièce le serait.

Mais voilà : on s'ennuie un peu, car Edmond Rostand, ce n'est QUE Cyrano de Bergerac, d'où le peu d'intérêt pour sa bio... je ne recommanderai pas.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor