top5 (22)

Edmond

Edmond
De Alexis Michalik
Mis en scène par Alexis Michalik
Avec Guillaume Sentou
  • Guillaume Sentou
  • Anna Mihalcea
  • Pierre Forest
  • Régis Vallée
  • Stéphanie Caillol
  • Valérie Vogt
  • Nicolas Lumbreras
  • Christine Bonnard
  • Théâtre du Palais-Royal
  • 38, rue de Monpensier
  • 75001 Paris
  • Palais Royal (l.1, l.7)
Itinéraire
Billets de 12,00 à 50,00
À l'affiche du :
15 septembre 2016 au 23 décembre 2017
Jours et horaires
Ajoutez la pièce à votre agenda en sélectionnant une date. Attention, vos espions pourraient l'apprendre !
l m m j v s d
    • HORAIRES
    • 16:00
    • 16:30
    • 21:00

Paris, le 28 décembre 1897. Le jour de la première représentation de Cyrano de Bergerac, peu de temps avant le lever de rideau, l’auteur Edmond Rostand interpelle le rôle principal :

"Ah ! pardonnez-moi, mon ami, de vous avoir entraîné dans cette désastreuse aventure."

Après de laborieuses semaines de répétitions, le dramaturge craignait que la pièce soit un fiasco. Son long drame historique en vers, pièce de cape et d'épée avec 5 décors et de nombreux figurants, lui paraissait alors désuète, surannée.

Heureusement, le public parisien lui fait un triomphe ! Un tel succès que les spectateurs se sont déplacés plusieurs fois pour la voir.

 

 

La pièce Edmond est première du Top 3 des pièces préférées des blogueurs !

Après Le Porteur d'Histoire et Le Cercle des Illusionnistes, Alexis Michalik, l'auteur-metteur en scène aux trois Molières, revient pour raconter la triomphale et mythique première de Cyrano de Bergerac.

Edmond, avec ses douze comédiens sur scène, est "un vrai théâtre de troupe" rappelant les grandes épopées théâtrales du XIXe siècle.

Guillaume Sentou est l'un des deux humoristes du duo Garnier et Sentou (oui, le petit !).

 

260

La critique de la rédaction : 7.5/10. Intéressant, amusant et émouvant de découvrir les coulisses de la création du chef d’œuvre Cyrano de Bergerac !

Nous partageons la peine d’Edmond Rostand -Guillaume Sentou- qui enchaine les échecs avec ses pièces de théâtre ne trouvant pas leur public. Heureusement, la roue tourne et l’acteur Constant Coquelin lui commande une pièce. L’opportunité de sa vie…

La suite de l’histoire nous montre comment l’illustre auteur a trouvé l’inspiration pour écrire, elle mêle références historiques et fiction, fait intervenir personnages imaginés et personnalités historiques.

Au fil des minutes, nous assistons à la naissance des célèbres répliques de Cyrano de Bergerac, témoignons des exigences des comédiens qui, avec leurs lubies ont aidé malgré eux à créer la scène du balcon, celle du duel…

La pièce est très rythmée, ceci grâce aux dialogues efficaces, aux changements incessants de lieux et aux nombreux rôles interprétés par les acteurs. Superbe mise en scène !

Nous avons eu un peu de mal avec les deux Corses, Sarah Bernhardt et Roxane qui étaient joués de manière trop criarde et aurions préféré plus de subtilité. Hélas, l’humour et les rebondissements d’Edmond restent parfois trop attendus.

Mais elle est sans conteste l’une des pièces à ne pas louper cette saison.

Note rapide
Meilleures critiques
Meilleure critique positive
16 sept. 2016
8,5/10
218
0
Inutile de dire que l'attente était forte, après ces succès en série pour Alexis Michalik et sa bande. Et le pari est réussi, avec à la clé une nouvelle démonstration de force et une soirée de théâtre exceptionnelle ! Une véritable ode à ce qui constitue...
Lire la suite
Meilleure critique négative
22 sept. 2016
4,5/10
177
2
Mais qu'est-il arrivé à Alexis Michalik ? Et quelle est cette mode de pièces construites comme un patchwork de petites scènes, d'une densité hallucinante, censées, mises bout à bout, nous raconter une histoire ?

J'avais déjà détesté ce procédé dans...
Lire la suite
Toutes les critiques
10 avr. 2017
4,5/10
26 0
Après Le Porteur d'Histoire et le Cercle des Illusionnistes, l'auteur m'a un peu déçu.

La vie d'Edmond Rostand n'est pas particulièrement intéressante, les plus beaux passages de la pièce sont lorsque les personnages réticents / mettent en oeuvre Cyrano de Bergerac.

Si je n'ai pas trouvé la pièce intéressante, les comédiens jouent bien, et les décors nous plongent dans la France du XIXe.
2 avr. 2017
9/10
44 0
En une phrase : la naissance d’une pièce, et pas n’importe quelle pièce, Cyrano de Bergerac.

J’avoue, j’étais conquis d’avance. Alexis Michalik, j’avais savouré Le Cercle des Illusionnistes à la Pépinière, et Le Porteur d’Histoire à la Comédie Studio. Azzopardi, un nom synonyme de qualité dans la mise en scène et la scénographie. Palais Royal, un écrin, peut-être la grande salle que je préfère à Paris.
Alexis Michalik imagine les semaines qui précèdent la création de Cyrano. On assiste à la naissance de la pièce, aux règlements de comptes entre auteurs, aux angoisses des acteurs. On découvre les sources de l’inspiration d’Edmond Rostand, ses émois, sa capacité d’observation. La bataille entre la Muse qui inspire et l’Amour qui soutient.
Je suis rentré dans la pièce dès les premières secondes, elle ne m’a jamais laché, j’étais plein d’émotions, de sensations, je la vivais avec les acteurs. D’ailleurs les spectateurs ont aussi leur part à la pièce, quand il faut que les spectateurs de la première de Cyrano applaudissent, nous étions là.
Le texte ? Magnifique. La mise en scène ? superbe, les tableaux s’enchainent, le décor évolue en permanence, deux meubles se déplacent, on n’est plus dans un restaurant mais dans la chambre de Rostand, les acteurs changent de costume et de rôle en un instant. Le jeu des acteurs ? ils sont douze sur scène, pour quarante et un rôles (j’ai compté après sur le site du théâtre). Ils virevoltent d’une âme à l’autre, entrent, sortent, reviennent autres.
Ce soir là, la fondation Barrière remettait son prix à la pièce. Oublions la prestation de Muriel Robin (c’était si compliqué de lui apporter un micro ?) pour ne retenir que les mots d’Alexis Michalik, « je voulais une pièce sans tête d’affiche, qui soit le travail d’une troupe ». Eh bien c’est gagné, et c’est magique.
Voilà. J’ai aimé. Est-ce que c’est LA pièce de la rentrée ? En tout cas, c’est UNE pièce que vous DEVEZ voir.
28 mars 2017
9,5/10
57 0
Ouahou, ouhaou, juste ouahou !

Michalik démontre une nouvelle fois tout son savoir faire. Je ne sais pas quoi retenir de cette pièce tant il y'a de choses à dire.
Passons rapidement sur l'évidence : Très belle pièce, superbes comédiens, beaucoup d'humour, un peu de magie, hommage très touchant à Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand.

Et attardons nous sur l'essentiel, cette magnifique chorégraphie imaginé et mise en scène par Michalik. C'est tout simplement saisissant. L'ellipse est ordinairement un artifice que l'on retrouve au cinéma, de façon plus rare au théâtre. Mais maitrisé, comme c'est le cas ici, c'est tout bonnement fascinant au sein du spectacle vivant. On passe d'un lieu à l'autre, simplement avec un changement de lumière, ou de décor. Un comédien qui débute son texte dans un lieu, mais qui ramène, de part sa présence, le personnage principal dans un autre lieu, avec l'aide d'un effet de mise en scène. Il y'a une dizaine de comédiens sur scènes, chacun interprétant 2, pour certains 3 rôles ! Quantité donc de personnages, de costumes, avec les comédiens qui changent les décors pendant que les autres jouent. On nous invite au spectacle, et il n'y a pas à dire, on y prend énormément de plaisir

Alors bien sur il y'a bien d'autres éléments que nous pourrions citer, comme la qualité des textes, la poésie certaine que nous transmet ce personnage,

Mais vraiment, ce qui fait de cette pièce, une grande pièce, c'est bien sa mise en scène à couper le souffle.

Du grand Michalik.
23 mars 2017
3/10
43 0
J'avais adoré le Cercle des Illusionnistes et le Porteur d'Histoires, mais je suis tellement déçue d'Edmond, de Michalik ... J'étais très étonnée par cette pièce qui m'a semblée très commerciale, et qui regroupe les ingrédients pour remplir une salle : le rire, la densité, le rythme, beaucoup de décor.

J'ai trouvé la pièce très superficielle, on ne s'attarde sur aucun personnage, ce n'est que le rassemblement de petites saynètes, et c'est dommage.
C'est du vieux théâtre, il y a peu d'invention, les décors sont kitsch, les costumes aussi, et le jeu également !
19 mars 2017
9,5/10
58 0
C'est la meilleure pièce qu'il m'a été donné de voir ces dernières années.

Certes, je ne suis sûrement pas un amateur aussi éclairé que certains, mais comment ne pas admirer l'intelligence des textes, où ceux de la pièce de Rostand et ceux propres à la pièce se mélangent si harmonieusement, la mise en scène inventive où les décors changent si rapidement sans que cela nuise au flot de la pièce.

Nous avons passé une super soirée, dans un théâtre du Palais Royal toujours aussi magnifique.
Votre critique endiablée
Nos visiteurs sont impatients de vous lire ! Si vous êtes l'auteur, le metteur en scène, un acteur ou un proche de l'équipe de la pièce, écrivez plutôt votre avis sur les sites de vente de billets. Ils seront ravis de le mettre en avant.
Notes détaillées (pour les plus courageux)
Texte
Jeu des acteurs
Emotions
Intérêt intellectuel
Mise en scène et décor